Asymétrie lexicale « Quelques larmes versées mais pas de quoi s’arrêter… »



Vous pouvez lire la première partie de cet article en cliquant ici


« Un vocabulaire trop basique ? »

Ah ce vocabulaire inutile que nous avons rayé de notre esprit avant même de l’y avoir inscrit….


Ah ces mots un peu idiots dont nous peinons à y voir le moindre soupçon d’intérêt, quand bien même celui-ci serait infime… Ah ces satanés cris d’animaux qui nous percent davantage les tympans qu’ils ne nous bercent de leurs jolies mélodies….Bon allez, revenons-en à nos moutons (oups encore un… ou plusieurs…). En effet, je vous propose de rester loin du mélodrame académico-littéraire qui consisterait à verser quelques larmes  en se penchant plus ou moins longuement sur la pauvreté lexicale d’un parleur de langue ou d’un autre.

Si je souhaitais aborder ce sujet, c’est qu’il me semble important dans toute démarche d’apprentissage d’une langue par soi-même.  Toutefois, il convient de préciser que ce dont nous allons parler ne se résume pas qu’au simple lexique de la ferme et de ses nombreux résidents. Au contraire, il s’agit bien d’un phénomène qui, tant par expérience personnelle que par écho, me semble assez récurrent et que je souhaitais mettre en avant.

Eh nous y voilà les amis. Oui prendre conscience au bout de quelques mois (ou quelques années) que vous ne savez pas dire « le cochon est près du canard » ou bien « le couteau est posé sur la serviette » peut s’avérer être une expérience particulièrement frustrante. Pourtant, gardons bien en tête qu’il n’y a pas vraiment lieu de dramatiser.

« Un lexique Basique oui, magique non »

Bien au contraire, il s’agira pour les autodidactes de prendre en considération qu’un lexique, bien que basique, n’en est pas pour autant magique.


Autrement dit, il est tout simplement impossible de deviner magiquement un mot de vocabulaire. Au bout du compte, que ce mot soit « cuillère » ou « anticonstitutionnellement », dans les deux cas personne ne pourra en deviner magiquement le sens. Il sera évidemment possible de déduire la signification de ce mot manquant sur la base d’autres éléments (phrases, énoncés, contextes, images…) mais, à l’inverse, si l’on vous le présente simplement écrit sans aucun autre élément en ligne de mire vous ne pourrez pas le deviner.

En conclusion de tout ceci, et dans le cas où ce phénomène vous arriverait, ne vous découragez surtout pas car vous êtes sûrement en mesure d’exprimer déjà beaucoup d’autres choses. En y regardant de plus près, il s’agirait alors de vous poser la simple question suivante : Ais-je déjà été confronté(e) à ce terme-ci ?  Dans l’hypothèse honnête que cela ne soit pas le cas, ne soyez pas trop dur avec vous-même en comprenant que cela risque d’arriver plusieurs fois tant cela fait partie intégrante de la démarche d’apprentissage en autodidacte. Votre apprentissage se basant pour l’essentiel sur vos centres d’intérêt et sur ce qui gravite autour (même si de manière de plus en plus large) il sera à peu près certain que vous serez confronté(e), tôt ou tard, à ce « manque de lexique général/basique ». D’ailleurs, et pour les plus visuels, nous pourrions schématiser ce propos au travers du schéma ci-dessous :

Lexique général pour un autodidacte standard

Aussi, pas de quoi vous décourager si vous vous sentez un peu démunis sur certains sujets pourtant dits basiques. Au contraire, soyez plutôt conscients de ce que vous êtes déjà capables d’exprimer et ce, peut-être même sur d’autres sujets beaucoup plus avancés. L’apprentissage en autodidacte reste un apprentissage déséquilibré dans le sens où les écarts entre les différentes compétences sont souvent nombreux. Il en sera de même pour le vocabulaire alors surtout ne paniquez pas.

Trouvez plutôt des moyens intéressants afin de vous confronter à ce vocabulaire que vous avez un peu laissé de côté. À ce propos, donnons-nous rendez-vous dans un prochain article.


Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Un manque de vocabulaire en autodidacte ? Pas de panique cela est plutôt normal #Vocabulaire #Langues # Autodidacte

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s