Autour des langues : « Séries chinoises et Séries US, de sacrées différences…? »



Après ces quelques années à travailler autour du chinois mandarin, et ayant beaucoup pris le temps de m’intéresser notamment à la production audio-visuelle chinoise, je tenais à partager avec vous mon avis sur ce que beaucoup d’entre nous affectionnent tout particulièrement : les séries TV.


« Beaucoup de différences, certes, mais ni mieux ni moins bien… »

Eh oui, l’empire du milieu ne déroge certainement pas à la règle en proposant aussi ses propres séries télévisées, dans une quantité d’ailleurs assez astronomique je dois bien le dire.


S’intéresser à ces éléments-là me semble particulièrement primordiale tant cela « transpire » de la culture du pays concerné et nous donne à voir beaucoup de choses différentes, tant dans le fond que dans la forme… Car oui, la fiction dépasse bien souvent la réalité ou, tout du moins, nous en apprend aussi énormément. Autant se le dire, nous avons beaucoup de chance, au XXIe siècle, de pouvoir également se pencher sur ces différents éléments faisant partie intégrante des vies d’un grand nombre d’individus. Sur ce coup-là, nous pourrons alors, et sans ambiguïtés, dire : Merci Internet !!!

Malheureusement, et avant même d’écrire cet article, je pressens déjà venir les partisans du comparatif mais dans sa dimension uniquement évaluative. Pour ma part, et a fortiori après ces quelques années, je ne me placerai définitivement pas dans cette démarche tant elle ne me paraît, au bout du compte, que trop peu fondée…ni même utile ou enrichissante. Bien au contraire, je tenais à commencer cet article en vous partageant mon enthousiasme concernant ces séries que j’ai trouvé autant intéressantes qu’enrichissantes et intrigantes (sur ce point je vous l’accorde mais, après tout, être intrigué n’est-il pas une bonne chose en soi ?) sur bien des plans. Des différences colossales sont évidemment à anticiper mais, pour autant, loin de moi l’idée de rentrer dans une simple hiérarchisation de quoi que ce soit. Autant vous le dire de suite : « Amis politiciens » et autres « Géopolitologues», nous vous remercions d’avance, et solennellement, de bien vouloir passer votre chemin…(非常感谢你们呀!再见!)

« De quelques aspects sur la forme et le format… »

Pour commencer ce comparatif et entamer ce tour d’horizon, il me semble important de nous intéresser à des éléments « assez factuels » relatifs à la conception même des différentes séries télévisées. En effet, on constate de suite une grande différence entre les séries chinoises et les séries typées US. Là où nous serons évidemment habitués à appréhender une série en fonction du principe de saison annuelle (autour de 25 épisodes par an) les séries chinoises semblent, elles, partir sur une autre modalité de présentation. En moyenne, on constate qu’une série comportera entre 30 et 60 épisodes qui nous seront présentés d’une traite, ou plutôt chaque semaine pendant une période de quelques mois (啊真的吗 ?). À échéance, que se passera-t-il me demanderez-vous ? Eh bien, la série prendra tout simplement fin. Ni plus, ni moins…Voilà quelque chose d’assez perturbant mais qui, je dois bien le dire, demeure, au bout du compte, assez intéressant.

Après tout, nous avons tous pu mentionner l’existence d’une saison moins bonne (ou même de trop) dans les séries que nous suivons. Je ne pense pas que vous ne me direz le contraire (你是对的). « Ils auraient dû s’arrêter à cette saison », « c’est vraiment un midseason peu intéressant » sont quelques propos que nous avons bien l’habitude d’énoncer, n’est-ce pas ? Le séries chinoises, à l’inverse ici, seront donc appréhendées et proposées davantage comme des «blocs» entendez par là : avec un début, un milieu et une fin qui seront beaucoup plus définis. Cela ne manquera pas de nous rappeler notamment le cinéma avec des films qui, d’emblée, allaient quelque part sans que nous ayons ne serait-ce qu’à en douter (这是很好). Vous l’aurez compris, j’ai personnellement beaucoup apprécié cette façon de proposer du contenu car, finalement, vous savez directement que la série en question ira bien quelque part. On ne va pas se le cacher, ceci constitue quand même quelque chose de vraiment captivant tant l’intrigue générale (pour peu que la série vous plaise évidemment) aura, de mon point de vue,  beaucoup plus de chance de vous maintenir réellement en haleine. Les séries chinoises ne semblent donc pas concernées par les problèmes d’écriture dite « au gré du vent » que nous avons tous relevés dans une série typée US ou une autre (en étant un peu honnête tout de même).

Néanmoins, et comme souligné en préambule de cet article, ce n’est pas non plus quelque chose de totalement positif, à mon humble avis tout du moins (你没有错呀). En effet, ce format général implique forcément une certaine déception, pour peu que la série vous plaise réellement, dans la mesure où vous ne la verrez jamais se prolonger (il y a peut-être des exceptions mais globalement cela sera souvent le cas, 伤心极了 !). Après avoir formulé cette évidence, je vous propose de nous intéresser à un point qui me paraît, pour le coup, beaucoup plus impactant : les acteurs & leurs personnages…

« Un autre format : une bonne intrigue mais des personnages moins convaincants ? »

Eh oui voilà une question bien légitime pour tous les amateurs de séries car si l’intrigue demeure, évidement, fondamentale, les personnages et leurs caractérisations/évolutions le seront au moins tout autant. Après tout, le principe même de série repose également sur l’existence d’un lien, plus ou moins fort, subsistant entre les différents spectateurs et les différents personnages présents à l’écran. Certes, mais en quoi cela nous intéresse-t-il me demanderez-vous (什么问题?).

En premier lieu, je serai tenté de dire que, globalement, les personnages des différentes séries chinoises restent moins attachants que leurs homologues typés US. Evidemment, je reconnaîtrai bien volontiers les compétences d’acteurs, certaines fois vraiment impressionnantes, mais ce n’est pas de ceci dont nous allons parler à présent. En effet, le format que l’on pourrait appeler « court » des séries chinoises (c’est-à-dire d’une traite) me semble impacter la qualité générale des personnages dans leur écriture. A mon humble avis, ce qui rend les personnages des séries que nous connaissons potentiellement très attachants procède à la fois de leur présence à l’écran sur plusieurs années de production (et donc de votre vie à vous) mais également par le lien évolutif entre le personnage et l’acteur qui l’incarne.

Après tout, et en y regardant de plus près, on observe assez aisément que les acteurs incarnant ces personnages continuent leurs parcours de vie en même temps que la poursuite des séries dans lesquelles ils jouent. Que cela se fasse sur plan professionnel (avec l’incarnation d’autres rôles simultanés ou même d’autres activités tout court) ou bien sur le plan personnel (dans le fait par exemple de devenir parent, de subir des deuils, de faire de nouvelles rencontres…). Je reste persuadé que ces événements de vie divers contribuent également à modifier leur façon d’incarner tel ou tel personnage à l’écran (哦我明白了). Evidemment, cela ne changera pas le cours de la série, de son intrigue en tant que telle, mais contribuera à des jeux d’acteurs potentiellement plus riches car en lien plus étroits avec les acteurs qui les interprètent (attention cela n’est pas synonyme de réussite à tous les coups, c’est évident 是啊!). Globalement et personnellement, j’ai donc été moins impacté par les différents personnages des séries chinoises qui, malgré leurs performances certaines fois indéniables, m’ont souvent donné l’impression d’être des personnages créés pour servir l’intrigue générale. Des personnages assez riches et assez marquant mais qui n’évoluent pas assez à mon goût au fur et à mesure des différents épisodes.  En tant que spectateur, je ne pense vraiment pas que cela soit une mauvaise chose mais je trouve la différence vraiment très notable. D’ailleurs, et à propos d’intrigues, ne prendrait-on pas le temps maintenant de se pencher un peu sur la question ? (哈哈哈好的!那咱们走吧)

« Des intrigues solides et maîtrisées mais un peu moins diversifiées ? »

Nous allons maintenant évoquer la question de ces fameuses intrigues en tant qu’elles se trouveront être littéralement mises au centre des différents récits. Toutefois, et afin d’y parvenir, il nous faudra d’abord, nous arrêter sommairement sur les questions de contextes et de cadres généraux des différents récits. A ce titre, et malgré le fait que je n’ai évidemment guère pu regarder l’ensemble des films/séries en question (vous vous en doutez bien), je dois bien avouer que quelque chose m’a rapidement sauté aux yeux (这个东西是什么?). Effectivement, on se rend de compte assez vite de l’omniprésence de trois grandes catégories de récits ou plutôt de trois grandes catégories de contextes donnant lieu à ces mêmes récits (啊 ! 你想说什么呢?).   

Le premier contexte de récit s’appuiera inévitablement sur de la romance existante dans une époque contemporaine et amenant donc, en toute logique, à l’émergence de contenu en lien avec la Chine dans sa temporalité présente (nous y reviendrons dans un autre article des ADL). Et semble mettre en avant des intrigues tournant autour des questions de générations, des liens familiaux (de de belle-famille) et des difficultés liées au milieu professionnel par exemple. Le second, quant à lui, prend la forme régulière de série plutôt orientées action sur fond de « simili superhéros » ou encore de « superflic » mettant en scène des personnages un tantinet « au-dessus de la moyenne » et officiant donc du côté de la justice notamment. Enfin, la dernière grande catégorie de récit vraiment perceptible (et c’est peu dire) se situera davantage au sein des époques impériales chinoises en mettant en scène des intrigues liées aux questions de pouvoir puis de montée en puissance et en renommée d’un certain nombre d’autres protagonistes du récit en question. Jeux de pouvoir et de réputation, voilà qui ne manquera pas de nous rappeler évidemment un certain « Game of thrones »…

Si je souhaitais aborder ce point c’est qu’il m’est apparu que les séries chinoises (pourtant extrêmement nombreuses) tournaient essentiellement autour de ces trois grands axes*. La diversité scénaristique et artistique, au sens premier de ces termes, ne m’a pas réellement sautée aux yeux. Toutefois, on se rend vite compte que, finalement, on se retrouvera en face de sacrés écarts concernant les diverses façons de traiter ces mêmes récits. Sur le plan esthétique notamment, j’ai globalement été assez bluffé par certaines mises en scènes et certains choix artistiques (visuels et sonores) à l’image de  la série « Bloody romance », « Princess agent » ou bien du apparemment très connu « 三生三世十里桃花 »…

A contrario, il me semble que les intrigues et les cadres/contextes de récits soient définitivement beaucoup plus nombreux dans nos séries occidentales. Que cela passe au travers des époques concernées, des archétypes de personnages (au final plus nombreux je trouve), des décors et des architectures des différents bâtiments, mais également par tout ce qui relève des costumes portés par les différents personnages… Une diversité de contenus vraiment riche et appréciable mais qui, paradoxalement peut-être, ne se reflétera finalement pas tant que cela dans la manière dont ils nous sont présentés. Les séries chinoises, elles, bien que tournant autour des mêmes éléments d’intrigues, disposent d’une dose de créativité qui me semble vraiment intéressante et mérite, à mon sens, d’être saluée (很美丽呀 !).

*J’ai pu également trouver quelques séries comprenant des éléments futuristes ou plutôt de réalité virtuelle mais ce contenu ne me semble que peu représentatif.

 Autant vous le dire, si vous apprenez actuellement le chinois mandarin, ne faîtes pas l’impasse sur ces séries qui ne manqueront certainement pas d’éveiller votre curiosité et vous permettront tout autant de travailler votre niveau en langue que de découvrir, ne serait-ce qu’un peu, de ce qui vient se greffer autour (那你们已经看了中国的电视吗?很有意思).

« À ce propos, c’est regrettable que tu n’aies pas parlé plus en détail des intrigues, des décors, des effets spéciaux, des musiques ou encore des différences culturelles dont on peut s’apercevoir en tant que spectateur occidental… !!! »  Eh bien rassurez-vous, nous nous retrouverons dans un prochain article pour faire le point sur tout ceci et bien d’autres encore (啊!我知道了! 拜拜)


Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aimer, suivre et à partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Bon apprentissage à vous,

Matthieu -Rukmal- P

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s