Le double Mindset: » LA CLEF d’un apprentissage qui dure « 



Aujourd’hui on aborde l’une des choses les plus importantes pour ce qu’il en va de l’apprentissage en autodidacte : le temps. De plusieurs mois à plusieurs années, il est vrai qu’il n’est pas forcément évident de rester motivé et assidu surtout quand les résultats tardent un peu à arriver. Alors le fameux « Double Mindset » qu’est-ce que c’est ?


.

« La vision méliorative : s’améliorer, s’améliorer et encore s’améliorer…»

Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus loin…

D’ordinaire, on aura tendance à privilégier une vision assez méliorative pour ce qu’il en va de l’apprentissage en général sur fond de « toujours plus haut », « toujours plus vite », « toujours plus loin » …Bien que cette vision demeure immanquable (et nous y reviendrons par la suite) elle gagne très souvent à être complétée par une autre grande façon de voir les choses et qui s’attardera davantage sur ce que l’on est déjà capable de réaliser. Si le double mind-set me semble être aussi fondamentale c’est que rester dans l’une ou l’autre de ces visions sera bien souvent délétère et conduira bien souvent à un arrêt pur et simple de votre démarche d’apprentissage. 


La vision toujours méliorative de votre niveau en langue sera en grande partie responsable de votre amélioration sur le plan technico-technique notamment. Cela reste évident car c’est bien en allant chercher continuellement à vous améliorer sur différents aspects que votre niveau s’en trouvera être augmenté. Néanmoins, force est de constater que lorsque l’on applique cette vision unique sur un apprentissage de plusieurs années, on prendra également le risque de littéralement s’épuiser à la tâche. Le principe étant que votre niveau de langue sera toujours à parfaire et que donc cet état d’esprit ne sera pas forcément tenable et rentable pour peu que l’on raisonne sur un laps de temps assez long. A ce titre, j’ai souvent pu observer que, passé l’immanquable rush des débuts, cette logique méliorative débouchait trop souvent sur un véritable épuisement (dans tous les sens du terme), une vraie lassitude et une sacrée dose de frustration de part cette « logique sans fin » comme certains aiment à le dire.

Eh oui, outre le côté pratiquement irréalisable de la chose sur le plan technique c’est surtout que l’on prendra le risque de faire face à la fameuse « difficulté de trop ». Celle qui, plus que d’autres, vous paraîtra insurmontable. Non pas qu’elle le soit fondamentalement mais qui en prendra l’aspect parce qu’elle arrivera, précisément, après tout un tas d’autres ; celles mêmes difficultés que vous aurez certes dépassées, mais qui vous auront demandé au passage une sacrée dose d’énergie, de courage et de persévérance. En d’autres termes, il s’agirait ici de la cerise empoisonnée sur le gâteau de votre progression, LA difficulté qui par accumulation constituera peut-être le coup de frein définitif à votre parcours d’apprentissage.

« La vision reposée : S’améliorer certes mais pas de stress, ça va le faire… »

On y va tranquille, pas de stress !!

Il est vrai que l’on peut également arborer une autre grande vision dans un apprentissage. Une vision qui restera un peu plus permissive, un peu plus apaisée car moins contraignante mais qui mérite certainement que l’on s’y penche également. Généralement elle se base à la fois sur les principes de plaisir, de jeux, et d’apprentissage « à la cool ». A l’heure actuelle, on notera que la gamification en est d’ailleurs l’un des meilleurs exemples.


Le principe étant en général que la progression se fera un peu « sur le tas » par une absorption plus ou moins consciente des différents éléments d’une langue (ou d’un autre objet d’ailleurs). Le but étant d’éloigner le plus possibles les tâches, les exercices dits contraignants et potentiellement frustrant car nécessitant des efforts multiples. Il est vrai que la démarche, loin d’être absurde cependant, aura déjà eu le mérite d’avoir engendré bon nombre de nouveaux supports ; et à commencer par toutes ces fameuses applications que vous connaissez tous très bien.  Le point essentiel qu’il me semble important de retenir de cette vision, renvoi surtout à l’état d’esprit davantage apaisé qui va avec l’utilisation de ces différents outils. Malheureusement, en termes de résultats, il me semble que cette vision engendrera trop souvent une forme de stagnation (dans le meilleur des cas) car peu ou pas assez soucieuse d’une réelle amélioration et en continue d’un niveau de langue. Car oui, malheureusement, on peut souvent observer certains manquements et notamment certaines erreurs qui auront une fâcheuse tendance à être mises de côté par exemple.

Mais plus important, il est vrai que rester dans cette vision risquera certaine fois de vous laisser un goût amer dans la bouche, car, au bout d’un moment, vous vous retrouverez forcément dans une situation où vous n’aurez « pas le niveau ». Ce constat pourra toucher le lexique, la syntaxe ou bien d’autres éléments de la langue mais ne manquera pas de se produire à plus ou moins longue échéance. Le problème étant qu’alors, vous risquez également de vous démotiver au plus haut point sur fond de « tout ça pour ça ?! » par exemple ; et ce, malgré le fait que de ne pas avoir un niveau de langue suffisant dans tel ou tel contexte reste absolument normal en soi ! A dire vrai, c’est d’ailleurs tout l’objet et tout l’intérêt d’un travail en continu. Voilà donc l’un des pièges de cette vision attrayante mais qui peut, certaines fois, générer une forme un peu illusoire de progrès ; et dont la retombée pourrait également porter un sérieux coup de frein à votre démarche d’apprentissage.

« Le double mind set : pour un apprentissage efficace qui résiste au temps »

Deux visions pour un même parcours

Après ces quelques lignes et comme vous vous en doutez sûrement, il me semble que la clef se trouvera précisément dans le fait de disposer de ces deux visions à la fois : le fameux « double mindset » donc. La recherche d’amélioration de son niveau de langue restera indispensable afin de parfaire ses compétences sur le plan global ou bien, le cas échéant, de manière plus précise (phonologie, accentuation, rapidité d’élocution, accents…). Néanmoins, la vision plus apaisée aura aussi ses vertus en vous offrant d’une part du plaisir à utiliser réellement cette nouvelle langue (peu importe votre niveau actuel) et d’autre part, en vous permettant par vous-même de constater vos avancées concrètes dans celle-ci ; entendu par là loin des questions de fautes et de corrections (…) qui doivent aussi, certaines fois et dans certains contextes, être mises un peu en arrière.

En d’autres termes, gageons qu’apprendre une langue dans le temps n’est pas simplement une affaire de notes à obtenir ni même de mentions à décrocher (Harder, better, faster stronger…). Un apprentissage solide nécessitera également non pas le fait de vous satisfaire de votre niveau actuel mais bien d’apprendre à l’apprécier (dans les deux sens du terme donc). On ne le répétera sûrement jamais assez mais apprécier ce qu’il nous reste à faire demeure tout aussi indispensable que d’apprécier ce que l’on sait déjà faire.

À ce titre, et à n’en pas douter, le double Mindset restera l’un des plus précieux alliés de votre apprentissage puisqu’il vous permettra de toujours parvenir à vous améliorer sans risquer pour autant de vous épuiser à la tâche !

.

Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Un bon article car apprendre une langue c’est aussi une question de démarche ! #Mindset #Langues #Autodidacte #Motivation

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

14 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s