Regarder du contenu en VO : « Les Talk-shows, on en parle… »



Bien que directement inspiré d’une tradition typiquement américaine, il n’en reste pas moins que le principe du talk-show a su, au fil du temps, se faire une place de choix au sein des divers paysages audio-visuels. C’est pourquoi sur Langues d’Ailleurs, nous allons prendre le temps d’en parler !


Souvent suivies par des milliers de téléspectateurs et en dépit des formes différentes que celles-ci seront susceptibles de prendre au sein de tel ou tel pays, il n’en reste pas moins que ces émissions pourront s’avérer particulièrement utiles pour quiconque s’intéresserait à une ou plusieurs langues et, par corollaire, à une ou plusieurs cultures…


« Un format et une forme différente pour une belle épreuve de compréhension »

Eh oui la première différence observable de suite renverra évidemment à la durée de ce type de contenu qui, en règle générale, s’en trouvera être beaucoup plus long qu’un épisode de série par exemple.


Un peu à l’image d’un film, on se retrouvera ici en face d’un contenu assez dense et varié (nous y reviendrons) pour une durée minimum d’une heure pour ne pas dire de deux.  Autant se le dire, regarder un talk-show dans une langue que vous ne maîtrisez pas (…encore) n’est vraiment pas de tout repos. Au programme d’un talk-show en VO pour des apprenants en langue, on retrouvera également de la fatigue, de l’effort et sûrement, parfois, une certaine dose de frustration… De prime abord, il semble donc que cela ne soit pas très vendeur mais pourtant il s’agira bien d’un support très intéressant et notamment si vous approchez du niveau intermédiaire. Que cela provienne de la durée de l’émission ou bien du niveau de langue utilisé en son sein, nous résumerons d’abord simplement les choses en disant qu’il s’agira globalement d’un contenu fournissant un niveau de langue beaucoup plus authentique.

Si nous pouvons nous permettre de dire une telle chose c’est avant tout puisqu’il s’agira ici d’assister à un véritable échange entre les différents invités et le(s) animateur(s). À l’inverse d’une interview plus classique (question réponse à tour de rôle), ici le spectateur sera davantage mis en face d’un échange interactif entre les différentes parties prenantes. Au programme donc, et sur le plan linguistique, des questions et des réponses mais aussi des phrases coupées, des digressions, des temps de pauses pour chercher les idées, des interactions avec le public, ainsi que pléthore de termes ayant pour principale fonction de rebondir sur ce qui a pu être dit précédemment. En bref, et malgré le fait d’une émission de télévision (montage…), le contenu sera, en général, un peu plus proche de la langue dont vous aurez besoin comparativement à des séries TV ou films par exemple (bien que cela n’enlève en rien l’importance de ces derniers).

Au niveau du format, il est également important de préciser que bons nombres de talk-shows comporteront aussi leurs lots de mini-jeux à des fins de divertissement notamment. Pour un apprenant en langue, ce sera tout autant l’occasion de se divertir également que de s’accorder une ou plusieurs « petites pauses » plutôt agréables et potentiellement plus légères au sein de cette épreuve de compréhension assez exigeante. Une émission plus longue, avec des échanges plus spontanés et incluant quelques temps de répits : cela sonne plutôt bien non ?!

« Un fond plus complet pour une langue plus authentique ? »

Le principe majoritaire d’un talk-show étant avant tout que les natifs puissent en apprendre davantage sur telle ou telle personnalité publique (écrivain, chanteur, acteur, politique…) nous noterons déjà que le contenu proposé, sur le plan linguistique, s’en trouvera être des plus variés.


Entre les anecdotes dans l’enfance d’une part ou les secrets de tournages au sein du dernier film d’autre part, il ne sera ainsi fréquent d’assister d’un coup à la mise en place un discours mettant en scène des faits dans le passé, plus ou moins proche, et sans que cela vous soit pré-indiqué par le titre d’une leçon clairement définie : « Leçon n°Y : le passé. » ; un fait évidemment vrai pour d’autres temps, aspect, modes (…) bien entendu. Dans le même ordre d’idée, mais plus globalement, on observera donc que les interviews en question permettront de se confronter avec tous un tas de phénomènes très importants pour votre futur niveau de langue à l’image de l’utilisation concrète du discours rapporté (« untel me disait que… »), de l’expression d’opinions et donc des tournures qui vont avec («je trouve que… ») jusqu’à, évidement, l’utilisation d’une langue beaucoup plus descriptive ; ceci afin de présenter contextuellement telle ou telle scène de tel ou tel film ou bien tel(s) ou tel(s) futur(s) projet(s) de la personnalité invitée par exemple.

Outre la présence de tous ces différents éléments constitutifs d’une langue et brassés dans un seul et même discours, on ne pourra s’empêcher de rappeler que cela sera aussi l’occasion d’une amélioration sur le plan lexical. Bien entendu, ce sera l’occasion parfaite d’emmagasiner un vaste ensemble de lexique, sûrement plus spécifique, en lien avec des thématiques peut-être plus « avancées » (encore que sur le terme « avancé » les avis divergeront grandement). C’est ainsi que le vocabulaire en lien avec le cinéma fera incontestablement son apparition tout comme du lexique lié à beaucoup d’autres champs sémantiques ; pour peu que l’on puisse s’exprimer ainsi. Cinéma, télévision, débat économiques, politiques, littéraires ou scientifiques seront donc potentiellement au rendez-vous et avec eux, leurs lots de termes, d’expressions (idiomatiques ou non) et de petites tournures plus ou moins iconiques à l’image du désormais classique : « Aaaaaaction ! ».

« De l’humour : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout… »

Ah l’humour ! Le Fameux ! D’aucuns diraient (et nous n’échapperons pas à la règle) que lorsque vous commencez à comprendre l’humour dans une langue c’est que vous avez fait un sacré bond dedans (en compréhension tout du moins).


À ce titre, comment ne pas soulever l’omniprésence de l’humour tant celui-ci sera relativement fréquent dans ce genre d’émissions. Outre les différents gags passant par l’entremise des divers « mini-jeux », il est vrai que regarder un talk-show en VO sera aussi une bonne opportunité de commencer à aborder la question de l’humour dans votre langue visée.

Evidemment l’animateur aura en général la charge de cette question mais les invités, souvent, joueront le jeu vis-à-vis des petits pics, des petites provocations, qui pourraient être lancés à leur encontre par exemple… Mais, en y regardant de plus près, il ne sera pas rare d’observer quelques blagues et autres jeux de mots jusqu’à même d’ailleurs assister à la présence de lapsus non voulus de la part de tel ou tel invité. Autant se le dire, cela pourra être un régal pour les oreilles en provocant au passage une sacrée tranche de rigolade ! Enfin, nous serons honnêtes en disant que, finalement, cela dépendra grandement de votre propre humour tant, certaines fois, les différents gags ne vous feront vraiment pas rire…Quoique, au bout du compte, vous finirez peut-être par vraiment rire simplement de par le fait que cela ne vous fasse pas rire du tout…!

« Talk & show : un bel accès sur le plan culturel ! »

En dehors même du linguistico-linguistique, il est évident que les talk-shows seront aussi l’occasion parfaite de s’immerger toujours un peu plus dans la culture du ou des pays visé(s).


Nous ne nous en cacherons pas, le fameux milieu des paillettes, star-system ou autre show-biz demeurera toujours fondamental dès lors que l’on souhaite s’intéresser vraiment à un ou plusieurs pays. Bien loin de vouloir défendre le côté « ragot people » d’ici, de là-bas ou d’encore ailleurs, on ne pourra néanmoins nier le fait que le show-biz disposera toujours d’une certaine place de choix, d’un certain ancrage, dans la vie concrète d’une culture /société donnée. C’est ainsi que se renseigner sur telle ou telle personnalité, la dernière chanson à la mode (…) sera doublement intéressant, tant pour votre projet personnel et son évolution* que par l’évidente matière que cela vous offrira ; et notamment pour ce qu’il en va de vos futures conversations avec un natif ou un autre.

Nous parlions effectivement de projets et d’évolution car il est évident que toutes ces nombreuses références (auteurs, artistes, titres de livres…) pourront aussi constituer de bons nouveaux supports, de nouvelles ressources susceptibles de venir enrichir votre dispositif d’apprentissage global. Que ces références vous servent dès à présent ou bien d’ici à quelques mois, elles pourront véritablement constituer un moyen supplémentaire de progresser dans votre niveau général. Alors pourquoi s’en priver ?

Enfin, et nous le soulevions déjà, avoir en mémoire ce genre d’éléments vous permettra d’enrichir également vos différentes conversations jusqu’à très certainement contribuer à les améliorer sur le plan qualitatif. Les discussions sur tel ou tel film, telle ou telle figure publique, vous permettront de dynamiser vos échanges et surtout, en général tout du moins, de maintenir vos échanges dans le temps notamment de par le fait qu’ils s’appuieront aussi sur vos différents centres d’intérêts ; les vôtres et ceux de vos différents interlocuteurs bien entendu.

En bref, et comme vous l’aurez compris, nous considérons sur Langues d’Ailleurs que les talk-shows méritent d’être visionnés et intégrés dans un dispositif d’apprentissage en langue ; tant ceux-ci peuvent fournir à un ou plusieurs apprenant(s) un formidable accès à la langue et à la culture d’un pays donné.

*À ce sujet vous pouvez lire les articles : Projets de A1 à C2 : « Les échelles en langues, des faux projets… ? » et Débuter un apprentissage : « Établir un projet linguistique est-ce utile ?»

Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager ce contenu afin que d’autres puissent également en bénéficier.

Les Talk-show, de bons contenus pour s’améliorer en langues ! #Langues #Ressources #Autodidacte

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s