Débuter dans une langue : « Les classes 24/24h…on en parle »



Être apprenant en langues c’est aussi se retrouver confronter à l’existence d’une multitude de supports différents où il pourra être parfois difficile de parvenir à s’y retrouver. Aujourd’hui, nous avons donc décidé de nous intéresser aux émissions 24/24h et 7/7j. Une forme de programme pédagogique d’apprentissage qui sera pour l’essentiel gratuit et disponible à toute heure du jour et de la nuit. On en parle !


« Un contenu varié pour débuter sur tous les aspects d’une langue donnée »

Le premier intérêt de ce genre d’émissions provient du fait qu’elles proposent de s’intéresser d’emblée aux différents aspects importants pour ce qu’il en va de l’apprentissage d’une langue donnée (à fortiori pour les projets globaux).


C’est ainsi que les apprenants pourront retrouver au même endroit des supports proposant de mettre en avant aussi bien du vocabulaire, de la grammaire pour les phrases simples, qu’un peu de conjugaison/cas par exemple. Souvent illustrées pas des éléments visuels et/ou par la mise en contexte de petites phrases via des micros-dialogues, ces émissions auront donc l’avantage de s’appuyer autant sur la modalité visuelle qu’auditive. Autant se le dire, il s’agit bien là d’un avantage évident tant cela permettra de faciliter votre apprentissage et ce, que vous soyez, au bout du compte, plutôt auditif ou plutôt visuel.

Toutefois, il va sans dire que le plus intéressant procédera de ce que toutes les émissions proposées seront très majoritairement présentées par un ou plusieurs natif(s) de la langue visée. Souvent professeur(s) (mais pas forcément), il est indéniable que ceci constituera un véritable atout et notamment pour ce qu’il en va de votre amélioration à l’oral (en compréhension). En effet, qui dit natif dit phonologie un poil plus authentique ainsi que plusieurs petites astuces pratico-pratiques afin de faciliter au mieux la prononciation de tel ou tel son par exemple.   

Si l’oral se trouve être au moins autant abordé que le reste (ce qui est déjà une bonne nouvelle en soi), il sera bon de préciser que l’écrit ne sera pas pour autant mis sur le banc de touche. C’est ainsi que les apprenants pourront également retrouver des émissions liées à l’écriture dans une langue consistant également à vous donner quelques explications morphographiques en lien par exemple avec le tracé de caractères / idéogrammes. On pensera alors évidement aux langues disposant d’un système d’écriture radicalement différent du nôtre à l’image du chinois*, du japonais ou du coréen par exemple.

Par ailleurs, il nous semble important de préciser que souvent ces émissions pourront également mettre en avant quelques éléments d’ordre culturel. Entre les petites anecdotes de diverses natures, les historiettes en tout genre (à l’image des légendes urbaines les plus populaires par exemple) ou, bien entendu, les immanquables manières liées à la politesse par exemple, il va sans dire que cela sera aussi l’occasion parfaite pour vous de vous familiariser un peu avec tous un tas d’éléments plutôt périphériques à la langue qui vous intéresse. Périphérique, certes, mais non moins intéressant pour autant**.

* À ce sujet vous pouvez lire l’article : Commencer en chinois euh…mais où est l’alphabet ?!
** À ce sujet vous pouvez lire l’article : Regarder tu contenu en VO : Les Talk-shows…on en parle »

« Un format court et en continu pour un support très flexible »

Si le fond du contenu est en lui-même particulièrement utile pour les débutants en langues, on ne pourra s’empêcher de soulever que la forme et le format de celui-ci apporte véritablement une certaine valeur ajoutée.   


Eh oui, nous ne le savons que trop bien mais la réalité autodidactique nécessite évidement de s’interroger en permanence sur les questions de temps et d’emploi du temps. Entre d’une part les journées bien remplies et la récupération qui va avec et, d’autre part, les inévitables baisses de motivation, apprendre en autodidacte nécessite une certaine organisation dans le temps et donc, tout naturellement, amène à se pencher sur les différents supports disposant d’une certaine « flexibilité ». Sur ce point, il est évident que les émissions d’apprentissage en 24/24 et 7/7 pourront certainement trouver une place de choix, surtout lors de vos débuts, car figureront parmi ces supports que vous serez véritablement libres d’utiliser quand bon vous semble.

Mais la disponibilité de ce contenu n’est pas le seul élément jouant en sa faveur. En effet, force est de constater que ces chaînes bien que proposant des séries d’émissions très diverses comme nous l’avons déjà mentionné, proposeront également de repasser systématiquement en boucle les différents programmes. Au programme donc, un contenu assez dense et varié mais qui reviendra de manière très régulière ; ceci vous donnant évidemment l’occasion de procéder très régulièrement à de véritables révisions.  

En lisant ces quelques lignes, vous vous interrogerez sûrement sur le public visé par ce type d’émissions. Évidement, vous ne serez pas surpris d’apprendre que cela s’adressera en grande priorité aux débutants dans une langue donnée. Néanmoins, et par débutants, nous entendrons tout autant celles et ceux qui commenceraient l’apprentissage global d’une langue, que celles et ceux qui, bien qu’avancés, souhaiteraient par exemple améliorer leurs capacités vis-à-vis d’une aptitude moins exercée (faux-débutants en somme). Effectivement, et afin de conclure ce descriptif, il convient de garder en tête que ces chaînes mettront également à disposition certaines de leurs émissions de manière isolée. C’est ainsi que vous pourrez parfaitement choisir de regarder spécifiquement telle ou telle leçon en fonction, précisément, de vos différents besoins et de votre projet personnel d’apprentissage*.

* À ce sujet vous pouvez lire l’article : Débuter un apprentissage : Établir un projet linguistique est-ce utile ?

« Un contenu particulièrement solide mais…»

Comme vous l’aurez compris, le contenu proposé est en général d’excellente facture car profondément pensé et créé pour les débutants de telle ou telle langue.


La pédagogie mise en œuvre dans ce type de contenus est globalement indéniable et nul doute qu’elle portera ses fruits pour quiconque jouerait le jeu avec, bien sûr, une certaine assiduité. Toutefois, et malgré ce constat, nous ne vous cacherons pas que, techniquement parlant, le but de ce contenu n’étant évidemment pas de transmettre profondément tel ou tel éléments de langue, ce genre de contenu ne vous sera pas d’une grande aide pour des améliorations significatives à l’orée du niveau intermédiaire notamment.

Il nous semble bon de préciser que, pour les niveaux intermédiaires, ce genre de « classe » disposera malgré tout d’un certain intérêt afin de corriger certaines petites lacunes inévitables dans le cas d’un apprentissage en autodidacte (prononciation, tournures idiomatiques ou d’autres petites astuces pratico-pratiques toujours bonnes à prendre) mais ne constituera que trop rarement un support en réelle adéquation d’avec votre niveau actuel. Dans le même ordre d’idée, il est évident que de par la réalité du médium, les aptitudes en production ne seront pas véritablement mises à l’honneur et qu’en conséquence, rien que pour cela, ce genre d’émissions devra nécessairement être intégré à un ensemble de supports plus large ; sous peine de laisser un peu trop en suspend vos aptitudes en production et notamment celles touchant l’oral.

En outre, nous mentionnerons aussi le fait que la très grande majorité de ce type de supports sera réalisée et donc disponible qu’en anglais dans le texte. Bien que le niveau d’anglais requis ne soit pas très élevé en soi et plutôt assimilable à un anglais académique*, il est évident que les non-anglophones auront beaucoup de mal à en retirer quelque chose.

* À ce sujet voir aussi : L’anglais scolaire : Réponse à un abonné sur l’apprentissage de l’anglais »

« Un bon exemple d’émissions : les classes 101… »

Après tour d’horizon général, il est amplement temps de partager ici quelques liens utiles pour celles et ceux qui seraient intéressés.


Bien entendu, il existe une multitude de contenus audio-visuels se basant sur ce principe et donc, comme à l’accoutumée, nous ne pouvons que vous inviter à faire vos propres recherches fonction de la ou des langues que vous souhaitez apprendre. Néanmoins, sur Langues d’Ailleurs, nous avons été particulièrement interpellés par les « class/pod 101 » ; tant par la réalité des contenus proposés que par le nombre de langues disponibles : Un grand bravo et un grand merci aux différents auteurs !

Les classes 101 pour les langues asiatiques :

& pour bien d’autres langues :

Et vous alors ? Utilisez-vous ce genre d’émissions dans votre apprentissage et les trouvez-vous utiles ? Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article !

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à suivre et à partager ce contenu afin que d’autres puissent également en bénéficier.

Un article intéressant pour mieux débuter dans une langue étrangère #Langues #Autodidacte #Méthode

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s