(Bilan) Un an d’Hindi : « Les avancées dans mon apprentissage, je fais le point »



Après un an d’apprentissage du Hindi en autodidacte, il était amplement temps pour moi de procéder à un véritable premier bilan de mes avancées. Je vous propose donc dans cet article de revenir globalement sur mes avancées ainsi que sur les axes de travail que j’envisage pour cette seconde année d’apprentissage.

Lire la partie précédente de cet article en cliquant ici


Cet article constitue dans la forme une mise au propre et un regroupement des réponses aux questions et remarques que vous m’avez envoyées. Aussi, je remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui y auront contribué directement ou indirectement et j’espère sincèrement que cela vous sera utile pour votre propre projet d’apprentissage.

« Mon avancée en compréhension »

La compréhension c’est la clef qui permet d’avancer vers des supports plus motivants


En commençant ce projet d’apprentissage j’ai beaucoup hésité sur la façon de m’y prendre. C’est ainsi qu’entre la « talkative approach » intuitivo-intuitive à l’anglo-saxonne ou bien les bonnes vieilles méthodes de grammaire notamment il est clair qu’il m’a fallu faire un choix assez cornélien. Un choix pas si facile que cela jusqu’à ce que, de par mes expériences passées d’apprentissage et de maintien, je finisse par comprendre qu’il s’agissait davantage de privilégier certains outils plus que d’autres. Mettre l’accent sur certains outils en fonction précisément de ce que l’on cherche à atteindre.
Personnellement, je ferai partie de ceux qui diront que la compréhension, qu’elle soit orale ou écrite, est vraiment plus importante dans les débuts d’un apprentissage. Même si cela dépend en réalité grandement de la nature de son projet, je dois bien avouer que travailler sa compréhension permet, au bout du compte, de pouvoir se confronter assez rapidement avec des supports beaucoup plus larges et, ce faisant, très souvent beaucoup plus motivants.

D’ailleurs, je ne regrette pas du tout de m’y être pris de cette manière car à l’heure actuelle je suis en mesure de pouvoir comprendre du contenu en VO, sans sous-titres, et à destination de natifs de la langue. Une compréhension assez variable en fonction du type de contenu que je suis amené à regarder mais qui à l’estimation doit frôler les 50%-70%. Bien loin d’être satisfaisant (je pense que sur ce point-là c’est plutôt normal) je suis néanmoins très content de ces premiers résultats car cela me permet de réellement suivre le contenu que je souhaite regarder, avec plus ou moins d’aisance certes, mais en pouvant véritablement le faire.

Au niveau de la compréhension écrite, je dois bien avouer que mes premiers résultats sont plutôt positifs quoi qu’assez mitigés en fonction de mes propres critères. En effet, si le principe de la lecture ne me pose pas véritablement de soucis en soi, je n’ai pas encore développé suffisamment d’automatismes et intégré suffisamment de vocabulaire pour pouvoir être en mesure de lire assez rapidement et des contenus plus avancés (entendu par cela autres que des contenus pédagogiques). Un petit regret de ce point de vue-là même si, compte-tenu de l’orientation de mon apprentissage durant les quelques derniers mois, cela n’est finalement pas si surprenant que cela.  

« Mon avancée en production »

Aïe aïe aïe là, ça se gâte un peu tout de même !


Comme vous vous en serez durement doutés, mes résultats en production ne sont pas mauvais en soi, ils n’existent tout simplement pas. J’ai véritablement choisi de me concentrer sur la compréhension durant cette première année et ce, comme je l’ai déjà soulevé auparavant, de par la réalité des objectifs à court terme que je m’étais fixés.
Toutefois, je dois bien avouer que dans l’anticipation de la future production orale, j’ai essayé autant que se peut de m’exercer en répétant déjà nombre de mots et de phrases via applications comme Rosetta Stone, et auto-enregistrements notamment. De plus, je m’exerce régulièrement au niveau de certains sons qui me posent beaucoup de problèmes surtout lorsque ceux-ci doivent être enchaînés dans une phrase par exemple. Il y a beaucoup à faire mais cela reste, je trouve, très encourageant.

Enfin, et pour ce qu’il en va de la production écrite, il s’agira bien là de parler du grand absent de mon apprentissage jusqu’alors. Autant, le tracé des caractères en lui-même ne me posent plus trop de soucis (à quelques exceptions près) autant tout le reste a été mis de côté durant ces six derniers mois. Je ne vais pas vous mentir en vous disant qu’évidement, tout ceci commence déjà à bien être rouillé ; même si, dans le fond comme dans la forme, je ne suis pas vraiment surpris de cela tant j’ai parfaitement conscience qu’en règle générale mettre la production manuscrite de côté est relativement classique dans un apprentissage en autodidacte.

« Mes axes de travail et l’évolution de mon projet »

Le bilan de l’année écoulée afin d’entamer plus sereinement la seconde


Nous voilà arrivés au terme de ce bilan des 1 an qui, je l’espère, vous aura encouragé à procédé également à ce genre de remise en perspective. En lisant ces quelques lignes, je suppose que vous avez vu progressivement se dessiner quelques axes de travail pour cette seconde année d’apprentissage. Il reste énormément à entreprendre et, de ce fait, certains choix devront donc être fait, cela me paraît plus qu’évident.

Effectivement, et sans aucun doute, cette seconde année sera, pour moi, essentiellement l’année de la production orale. C’est donc qu’en toute logique je vais beaucoup plus me concentrer sur ma phonologie ainsi que sur l’amélioration de mon vocabulaire. Par amélioration lexicale j’entends également travailler beaucoup sur les synonymes notamment ; ceci afin de gagner en flexibilité dans ce que je souhaite pouvoir formuler. Par ailleurs, il est clair que cette seconde année sera également l’occasion pour moi d’améliorer ma compréhension orale en hindi; jusqu’à même reprendre l’entièreté de mes leçons Assimil pour les approfondir davantage. La grosse majorité du travail ayant été réalisée cette année, je rentre davantage dans une forme de perfectionnement mais qui, inévitablement, me prendra aussi beaucoup de temps.

En revanche, je dois bien avouer que ce qui relève de la lecture (hors contenus pédagogique) et de l’écriture ne sera pas de la partie cette année pour moi car je n’y porte, pour le moment, que peu d’intérêt et n’en ai, finalement, que peu l’utilité. À dire vrai, cela sera peut-être le contenu que je privilégierai durant ma future troisième année…qui sait…

Et vous alors, où en êtes-vous dans votre apprentissage ? Quels objectifs vous êtes-vous posés ? Quels axes avez-vous choisi de prendre ? Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article.


Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Un témoignage intéressant sur l’apprentissage du hindi en autodidacte #Langues #Autodidacte #Témoignages #हिंदी

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s