Regarder du contenu en VO : « L’intérêt de regarder du contenu familier »



De par la longue liste de supports audiovisuels existant afin d’appréhender une ou plusieurs langues, on a souvent une fâcheuse tendance à toujours vouloir rechercher de nouveaux contenus. Films, TV shows, Talk-shows, reportages, youtubeur… Pourtant, certaine fois, regarder du contenu que vous connaissez déjà via une autre langue pourra s’avérer particulièrement intéressant pour votre amélioration. On en parle !


« Regarder du contenu familier, un bon moyen de concentrer son effort et son attention »

Se concentrer plus spécifiquement sur certains aspects de la langue sans risquer d’être « perdu » pour autant


À l’heure où une multitude de contenus audio-visuels en version originale existe et pour un très vaste ensemble de langues, il sera toujours bon de rappeler qu’avant même de parler de niveau de langue, le fait de regarder, « d’entrer » dans tel ou tel contenu nécessitera du spectateur qu’il d’intègre une quantité d’informations assez faramineuse. Toutes ces informations auxquelles nous ne portons pas toujours beaucoup d’attention dans des langues que nous maîtrisons deviendront, néanmoins, autant d’informations supplémentaires à assimiler vis-à-vis d’un contenu dans une langue non encore maîtrisée. En effet, si les classiques noms des personnages principaux et leurs liens respectifs, nœuds d’intrigues, noms des villes (…) ne présenteront pas de difficultés majeures dans une langue maîtrisée, ces mêmes informations pourront, à l’inverse, constituer une charge supplémentaire non négligeable pour un apprenant en langue. C’est ainsi que repérer et assimiler tous ces éléments et tout cela en plus de comprendre la globalité de ce qui est en train d’être dit reste bien souvent une affaire au combien délicate et particulièrement épuisante ; et, à fortiori, lors des premiers visionnages pour ce qu’il en est des films et des séries notamment.

À ce titre, identifier puis visionner des ressources que vous connaissez déjà vous permettra de faire l’économie d’une certaine dose d’effort par rapport à la réalité de l’œuvre que vous êtes en train de visionner. Effectivement, le fait de connaître en amont (dans les grandes lignes tout du moins) la teneur du dialogue qui se joue en face de vous, vous permettra de mieux focaliser votre attention, non pas forcément sur le sens de ce qui est dit, mais sur la manière de l’exprimer ; une forme de « version » vis-à-vis d’un support audiovisuel en somme. Pour ne rien vous cacher, le fait d’avoir un coup d’avance sur la scène en train de se dérouler devant vos yeux et vos oreilles, permet bien souvent de ne jamais être véritablement perdu dans ce qui se joue en face de vous.
Qu’il s’agisse des dialogues en eux-mêmes ou bien, plus généralement, de la direction dans laquelle va aller ladite scène, regarder du contenu que vous connaissez déjà globalement présente l’avantage d’offrir un visionnage plus serein car définitivement plus accessible en soi. S’il est vrai qu’aller rechercher sans cesse du nouveau contenu, de nouveaux supports, sera l’une des clefs d’une amélioration en continu, le contenu qui vous est familier pourra constituer un vrai bon intermédiaire avant de se frotter aux contenus plus denses, plus longs et plus complexes.


D’ailleurs, et par expérience, on observe trop souvent des apprenants se frotter directement à des films (ou contenus de format très long) encore un peu trop inaccessibles. Malheureusement, cela se solde bien trop souvent par un visionnage vraiment passif et/ou un sacré coup au moral de par la difficulté un peu mal dosée.


« Un bon moyen d’être surpris pour une véritable amélioration qualitative »

Être surpris permet aussi de mieux retenir certains aspects de la langue


Comme vous l’aurez compris, regarder du contenu familier vous permettra donc d’anticiper sur ce que vous serez concrètement susceptible d’entendre ou de voir dans tel ou tel contenu audio-visuel. Nous avons déjà évoqué l’importante diminution de l’effort que cela pouvait engendrer (comparativement à un contenu entièrement nouveau) mais cela sera aussi l’occasion pour vous d’être littéralement surpris par tel ou tel propos.
Effectivement, le fait de s’attendre à entendre ceci ou cela impliquera aussi le fait de s’attendre à entendre tel ou tel « mot », telle ou telle « phrase » ou bien telle ou telle « expression » par exemple. L’important étant que vous serez potentiellement surpris, marqué de ne pas entendre le mot escompté et que cela constituera peut-être une occasion d’accroître aussi votre lexique notamment sur le plan des synonymes par exemple. Il est clair que l’effet « surprise » permettra bien souvent de mettre en relief le terme ou l’expression en question et dire que ce genre de termes vous marquera instantanément n’est franchement pas peu dire.

De la même manière, le fait d’avoir à moins se soucier du sens premier de ce qui sera dit vous permettra très certainement de vous confronter avec beaucoup de phénomènes plus idiomatiques. Qu’il s’agisse d’expressions ou de tournures ou alors de tous ces petits phénomènes de l’oral (contractions et diminutifs en tout genre) bien présents cela constituera une occasion parfaite de peaufiner certains petits « détails » dans la langue que vous apprenez ; d’autant plus qu’il s’agira, ici et malgré tout, de ressources authentiques car faites pour les natifs de la langue visée. Enfin, il nous semble important de préciser que le travail autour de la phonologie de la langue pourra lui aussi s’en trouver être facilité de par exactement la même réalité : une diminution de l’attention nécessaire afin de véritablement pouvoir suivre activement le dit contenu.
On ne va pas s’en cacher, voilà le genre de supports qui vous permettra également de mieux vous concentrer sur des aspects de la langue que vous jugerez plus ou moins importants mais qu’il vous sera véritablement possible de travailler sans prendre le risque d’être un peu « trop perdu ».


En somme, et pour les amateurs de technique notamment, il s’agira d’un type de support qui ne cessera de vous faire vous interroger sur tel ou tel phénomène de langue. Temps, accords, diphtongues et autres exceptions ayant plus ou moins de sens, mais le tout toujours inclus dans un contexte que vous connaissez. Voilà bien de quoi véritablement s’améliorer sur le plan qualitatif non ?!


« Une ressource basée, de fait, sur vos centres d’intérêts »

Un soupçon d’envie c’est toujours un peu plus d’implication et de meilleurs résultats


Par ailleurs, comment ne pas évoquer l’un des facteurs les plus important pour ce qu’il en va de la motivation, celui de l’envie. Si regarder des contenus familiers est également un excellent moyen de progresser dans votre langue visée, c’est aussi que les supports que vous choisirez de visionner seront également très souvent des supports plus affectifs pour vous ; et, sur Langues d’Ailleurs, nous savons bien que c’est aussi votre implication dans l’utilisation de telle ou telle ressource qui permettra aussi que vous puissiez en tirer le maximum; un constat d’ailleurs également applicable aux ressources papiers comme Assimil notamment.

Dès lors nous parlerons bien volontiers tout autant de l’effet d’amusement que de l’effet nostalgie et de l’effet redécouverte générés par le simple fait de réaborder des ressources que vous appréciez particulièrement. Le fait de pouvoir comparer tel épisode de série dans plusieurs langues sera aussi l’occasion de vous amuser en entendant les différentes prononciations des noms de personnages principaux par exemple ou bien de par les diverses différences que vous serez susceptibles de retrouver entre telle ou telle version de tel ou tel contenu. Au programme donc, quelques sourires à venir en (ré)entendant des dialogues que vous connaissez peut-être par cœur (mention spéciale à certains de nos abonnés fans inconditionnels de la série FRIENDS) mais qui vous seront présentés de manière sensiblement ou ostensiblement différente selon les versions données ; ou même d’observer quelques gags (langagiers ou non) plus ou moins divers en fonction, précisément, de la langue visée. Un peu de fun dans tout cet effort cela ne fait pas de mal après tout, n’est-ce pas ?!


En bref, regarder du contenu familier sera toujours une bonne option au sein de ce large de choix de contenus audio-visuels qui se présente à vous. Le genre de contenus parfait pour les niveaux intermédiaires notamment permettant de vous améliorer réellement dans votre langue visée sans pour autant vous heurter d’un coup, brutalement, au délicat exercice que peut constituer le fait de visionner un contenu fait, en tout point, pour les natifs.

Et vous alors quelles séries, quels films avez-vous regardé dans plusieurs langues ? Et comment cela vous a-t-il permis d’améliorer votre niveau ?! Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article.


Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Un bon article pour mieux utiliser les supports audiovisuels dans son apprentissage des langues #Langues #Autodidacte #Conseils

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s