Débuter une langue :« Bien choisir ses ressources d’apprentissage »



Débuter un projet d’apprentissage global c’est souvent être confronté à un large choix concernant les différents supports sur lesquels s’appuyer. Entre la tonne de supports papiers et d’applications en tout genre, il peut être assez difficile de sélectionner la ou les ressources qui seront susceptibles de vous accompagner au mieux durant les premiers pas. Mais alors comment faire ?! On en parle !


« Plus qu’une ressource globale, une façon de s’organiser »

Une ressource suffisamment globale pour vous offrir un repère le plus stable possible


Par ressource globale on entend souvent, finalement, une méthode d’apprentissage qui vous permettrait d’appréhender la langue visée sous ces différentes modalités : Lire, écrire, entendre et parler. En réalité, une ressource que l’on qualifiera de « globale » renverra plutôt à une ressource qui vous permettra d’appréhender tous les aspects de langue visée à savoir : Syntaxe, lexique, grammaire, conjugaison, phonologie… ; et le tout avec une certaine densité. En effet, et en y regardant de plus près, une bonne ressource dite globale sera bien celle qui vous permettra tout autant de bénéficier d’une progression étudiée que de la possibilité de vous en écarter en fonction de vos différentes avancées et de l’évolution de vos besoins dans la langue et/ou de votre projet linguistique en tant que tel.

Effectivement, nul doute que le premier critère à retenir dans le choix de sa ressource principale d’apprentissage sera bien en lien avec la réalité et l’étendue du contenu proposé par celle-ci. Sélectionner sa ressource principale doit aussi se faire avec une certaine vision sur le moyen terme. En effet, une ressource trop limitée en termes de contenu sera une ressource facilement épuisée et qui donc nécessitera que vous réinvestissiez du temps et de l’énergie afin d’en retrouver une nouvelle rien que d’ici à quelques semaines. C’est malheureusement le genre d’efforts souvent superflus car vos efforts, à n’en pas douter, seront principalement (et exclusivement dans les premiers temps tout du moins) à focaliser vers l’apprentissage de la langue en elle-même.

De la même manière, nous ne pouvons que vous recommander de vous intéresser également aux modalités concrètes d’apprentissage prévues au sein de telle ou telle méthode. On pensera alors évidement aux questions de formes et de formats mais aussi, et plus généralement, à l’organisation minimum qu’il sera nécessaire de mettre en place afin de pouvoir utiliser au mieux la ressource en question. Loin d’être anecdotique, s’intéresser à ces éléments-là vous permettra de …

ne pas choisir une ressource qui, de par la manière dont elle aura été conçue, ne sera pas facilement utilisable dans votre contexte de vie actuel ; et à fortiori dans l’optique d’un travail régulier voir quotidien en compagnie de celle-ci. 

 « Une bonne ressource principale : une affaire de compromis »

Choisir sa méthode globale c’est réaliser un compromis entre plusieurs choses


On ne va pas s’en cacher, choisir une bonne ressource passe très souvent par l’argument financier. Pourtant on ne pourra s’empêcher de vous préciser que bien que cet argument soit parfaitement compréhensible, il nous semble bon de le placer, finalement, en dernier dans votre réflexion. En effet, il serait plus que regrettable de faire l’acquisition d’une ressource peu onéreuse mais qui, passé quelques semaines, ne vous fera plus du tout progresser ou bien, à l’inverse, de débourser des mille et des cent pour un outil trop volumineux, trop dense et trop flou à utiliser pour vous actuellement. Au contraire donc, nous vous conseillons vivement de d’abord vous pencher sur les modalités concrètes d’utilisation de tel ou tel support et ce, en essayant de les mettre en perspective avec vos possibilités et contraintes actuelles.

À ce sujet, on pourra commencer par évoquer la durée moyenne d’une leçon prévue dans telle ou telle support. En effet, certaines méthodes à l’image d’Assimil seront réellement pensées pour vous proposer des leçons relativement courtes et quotidiennes dans le sens où celles-ci se réaliseraient entre 30 minutes par jour et une heure (pour les leçons plus avancées notamment). Un autre bon critère à garder en tête concernera le support principal sur lequel va reposer ladite méthode : visuelle ou auditive. Effectivement une méthode comme Pimsleur sera majoritairement conçue autour de son support audio là ou Assimil, elle, se basera avant tout sur son manuel papier. Aussi et que cela passe par votre façon d’apprendre au mieux (auditif, visuel, kinesthésique) que par l’existence d’autres contraintes (beaucoup de déplacements quotidiens en voiture par exemple nécessitant plutôt un support majoritairement audio), bien identifier le support principal de telle ou telle méthode c’est choisir un support plus adapté à votre vie réelle ; et qui sera donc, de fait, plus facilement utilisable concrètement derrière.

Enfin, si nous parlions de densité et de variété d’informations présentes dans un support ou un autre, c’est aussi puisqu’une bonne ressource centrale devra vous permettre de revenir dessus même au bout de quelques mois ; un véritable repère encore une fois. Que cela se fasse dans une optique de perfectionnement (on passe toujours à côté de plusieurs petites subtilités et cela est bien normal) ou, plus classiquement, par le fait que vous ayez sciemment laissé telle ou telle chose de côté, s’intéresser à la densité d’informations présente restera souvent non négligeable.
Aussi, il convient bien de garder un certain recul par rapport aux formations diverses et variées affichant la mention « express » tant celles-ci, loin d’être totalement inintéressantes, seront néanmoins et par définition très limitées en termes de véritable progression en continu (d’où leurs noms d’ailleurs). Faire l’acquisition d’une méthode globale c’est aussi procéder à un investissement sur la durée et qui, souhaitons-le, vous fournira toujours suffisamment de matière afin que vous puissiez rester dans une véritable démarche d’amélioration en continu.

En bref, vous l’aurez compris, bien choisir son support principal d’apprentissage c’est véritablement composer avec tous un tas de critères. Une vraie mise en perspective de la méthode donnée avec vos possibilités d’apprentissages actuelles ; et le tout porté par votre projet et ce que vous souhaitez réaliser en priorité avec la langue visée.

« Une ou plusieurs ressources centrales ? »

Plusieurs méthodes différentes au début c’est souvent un véritable frein


Il est évident que beaucoup de débutants dans telle ou telle langue auront envie de maximiser les chances de s’améliorer réellement dans celle-ci. À ce titre, il n’est pas rare d’observer que beaucoup essayent de cumuler plusieurs de ces fameuses méthodes globales dans l’idée qu’il serait possible d’assimiler plus d’informations en tant que telles et donc de parvenir à s’améliorer plus rapidement. Malheureusement, ceci restera en général plutôt une mauvaise idée, ou plutôt, engendrera très souvent de mauvais résultats. Effectivement, et nous l’évoquions plus haut, choisir une méthode d’apprentissage c’est aussi adopter, dans une certaine mesure, une certaine façon d’apprendre et de s’organiser qui iront avec ; et ce, jusque dans le quotidien donc. Bien entendu, les consignes ne devront pas être appréhendées comme si elles étaient gravées dans le marbre mais, évidemment, entre le fait de respecter ceci ou cela à la virgule près et le fait de tout faire sur le tas, il y a un vrai et sacré gouffre.  

C’est ainsi que, si toutes ces méthodes globales peuvent paraître en apparences identiques, il n’en est finalement pas grand-chose car peu pourront véritablement se vanter d’être réellement utilisables en parallèle les unes des autres. Autant par le fait que certaines leçons et certaines informations feront double emploi (occasionnant donc une perte de temps plus qu’autre chose) que par le fait que ces mêmes informations ne vous seront pas présentées systématiquement de la même manière.
C’est bien là que le bât blesse car, en tant que débutant, beaucoup d’automatismes ne sont pas encore là ; et ceci est amplement normal d’ailleurs. Aussi, présenter différemment une même information, tant dans le fond que dans la forme, aura souvent plus de chance de faire naître des ambiguïtés et des questionnements qui ralentiront d’autant plus votre progression générale.

En bref des difficultés dans l’apprentissage d’une langue il y en aura bien assez, il n’est donc pas nécessaire, surtout au début, de risquer de s’en rajouter encore des tonnes d’autres.

« …Et les ressources complémentaires alors ? »

Une ressource globale est rarement suffisante; surtout pour aller loin

Il est vrai qu’utiliser des ressources pour apprendre une langue nécessitera bien souvent l’utilisation de ressources complémentaires au combien diverses d’ailleurs. Que cela soit vis-à-vis de la variété des supports permettant de limiter le sentiment de lassitude ou, plus généralement, afin de pouvoir aller plus loin sur tel ou tel aspect plus précis dans telle ou telle langue, une ressource globale sera rarement suffisante ; et a fortiori dans l’optique d’emmener son niveau de langue assez loin.
À ce propos, nous nous retrouverons dans un prochain article afin de faire le point sur ces ressources complémentaires particulièrement diverses. Toutefois, il va sans dire que, pour les langues concernées, la première ressource plus spécifique renverra incontestablement à celle vous permettant de travailler efficacement un nouvel alphabet par exemple.

Une étape qui, nous le savons, a de quoi en impressionner beaucoup même si, en réalité, elle n’est peut-être pas aussi difficile que ce que vous pourriez légitimement redouter.

Et vous alors ? Quelle ressource globale utilisez-vous dans votre apprentissage et pourquoi ?! Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article


Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Un bon article pour mieux choisir sa méthode globale dans l’apprentissage des langues #Langues #Autodidacte #Méthode #Ressources

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s