Confinement : « Comment et quoi travailler pendant cette période ? »



On ne va pas s’en cacher, cette période n’a rien d’évidente y compris pour l’apprentissage des langues en autodidacte. Entre l’atmosphère oppressante et les limitations diverses, beaucoup se posent des questions quant à la manière de s’organiser et de continuer à progresser dans une ou plusieurs langues. Alors que faire pour continuer à s’améliorer en langues ?! On en parle !


Surtout ne lâchez rien mais prenez soin de vous !

« Plus que d’ordinaire : Bien doser l’effort et se focaliser sur certains aspects »

Ne surtout pas faire une croix sur son projet mais réussir à adapter son travail quotidien


On ne va pas s’en cacher, beaucoup des ressources que nous utilisons en tant qu’autodidacte demeurent finalement disponibles malgré les événements; à l’image d’Assimil ou de Duolingo par exemple. Toutefois, il est à peu près évident que disposer de ces ressources n’est pas vraiment synonyme de pouvoir les utiliser. L’apprentissage est aussi une affaire d’état d’esprit et de dispositions mentales qui ne peuvent pas toujours être maintenus en tant que tels et ce n’est pas l’atmosphère oppressante actuelle qui nous dira le contraire. À ce titre, il s’agira plus que jamais de bien cibler les tâches et le travail quotidien à effectuer ; ceci afin de ne pas mettre en suspens votre avancée dans telle ou telle langue. En effet, nous savons bien que mettre en standby votre apprentissage durant plusieurs semaines/mois risquera d’engendrer énormément de difficultés à le reprendre par la suite et qu’il serait quand même plus que dommage de perdre ce que vous avez pu investir dans celui-ci jusqu’alors.

L’idée est donc bien de maintenir votre apprentissage au quotidien mais en adaptant les efforts à fournir concrètement car, nous le savons bien, beaucoup auront finalement peu la tête à cela. Aussi, nous pouvons vous recommander, en premier lieu, de vous intéresser à ce qui, d’ordinaire, relèverait plutôt d’une forme de perfectionnement. Effectivement, il est clair que le fait de peaufiner tel ou tel aspect de la langue visée ne vous demandera clairement pas le même effort comparativement au fait de vous confronter à quelque chose de totalement nouveau pour vous.

Au programme donc, on pensera par exemple à la reprise de son alphabet afin d’améliorer et de consolider ce dernier. Qu’il s’agisse d’une meilleure rapidité dans le geste, de l’intégration de graphies alternatives pour ce qu’il en va de tel ou tel terme ou même d’une meilleure reconnaissance spontanée de ces signes, nul doute que reprendre votre alphabet (ou assimilé) sera clairement une tâche particulièrement intéressante pour consolider votre niveau de langue global.
De la même manière on pourra également penser à une consolidation de certains éléments phonologiques, de certains sons plus problématiques pour vous actuellement. À l’image du « r roulé », de certains phonèmes plus complexes, ou même, de ce qui relève des accents toniques et autres tons, il peut être intéressant pour vous de focaliser votre apprentissage sur des aspects aussi impactants que plus limités en eux-mêmes. Plus définis et donc plus appréhendables dans la période actuelle.

Enfin, il est évident que le travail de son lexique peut être aussi un sacré axe de travail en cette période et peut-être serait-ce le bon moment afin de reprendre vos différents outils afin d’assimiler des nouveaux termes ou bien pour prendre le temps de faire du tri parmi les termes présents dans vos logiciels de répétitions espacées.

En bref, vous l’aurez compris, il s’agira surtout de continuer à vous exercer sur votre langue visée tout en limitant l’effort global que nécessite le fait d’appréhender une nouvelle leçon, ou, plus généralement, un nouveau point dans telle ou telle langue.

 « Converser avec vos amis natifs »

Globalement on est pratiquement tous logés à la même enseigne


Effectivement, vous n’êtes pas sans savoir que pratiquement l’entièreté des pays de la planète se retrouve confronté à ce problème de pandémie. Autant, chaque pays essayera de s’adapter comme il le peut autant beaucoup auront finalement opté pour une logique de confinement ou de limitations des déplacements de sa population. À ce titre, il est donc plus que probable que vos différents partenaires d’échanges linguistiques soient actuellement disponibles, chez eux.

Aussi et que cela soit vis-à-vis de la pratique de la langue ou de l’échange au sens plus large du terme, nous ne pouvons que vous recommander de (re)prendre contact avec vos différents interlocuteurs, aux quatre coins du globe, afin de pouvoir pratiquer dans votre langue cible et vous aérer un peu la tête par la même occasion en discutant le coup.
Par ailleurs, il est clair que beaucoup d’apprenants aux quatre coins du globes seront désireux d’en « profiter » afin de pratiquer par exemple le français. Autant se dire que relancer vos diverses applications d’échanges linguistiques vous permettra, bien entendu et par la même occasion, de faire de nouvelles rencontres

En bref et concrètement nous disposons globalement de plus de temps alors en profiter non ?!

« Tenter d’aller vers des ressources plus authentiques »

Une multitude de ressources authentiques arrive chaque jour sur la toile


Il est clair qu’une telle actualité se relaie chaque jour via de nombreux contenus sur la toile. Dire qu’une multitude de ressources authentiques arrive chaque jour sur internet n’est pas peu dire mais, en y regardant de plus près, c’est surtout leur diversité qui nous parait particulièrement intéressant.
En effet, beaucoup de ressources informatives à destination des natifs de telle ou telle langue arrivent sur les réseaux. En premier lieu nous penserons évidement aux différents discours des uns et d’autres concernant l’évolution et la gestion de cette crise sanitaire mais, en y regardant de plus près, cela sera aussi l’occasion de voir arriver bons nombres de micro-reportages (1 à 3 minutes) et de témoignages (quand cela est possible) en lien avec cette actualité. Aussi bien dans la forme que dans le format, ilpeut être intéressant pour vous de pouvoir essayer de vous confronter avec ces ressources dont les modalités seront variables et donc, potentiellement, plus facilement en adéquation avec votre niveau de langue actuelle.

Enfin, il est clair que bons nombre d’autres ressources non en lien avec cette actualité arrivent également sur les réseaux l’histoire autant de continuer à vous exposer à la langue visée qu’à vous permettre de pouvoir vous aérer la tête autant que faire se peut.

En bref, nous espérons que cet article vous aura donné quelques pistes afin de flexibiliser votre apprentissage. Ceci afin de ne pas faire une croix sur votre projet et de ne pas perdre ce que vous avez déjà réalisé dans votre langue visée. Bon courage pour votre apprentissage. Ne lâchez rien mais prenez soin de vous !

Et vous alors ?! Comment comptez-vous vous organiser durant cette période particulière ?! Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article.


Si cet article vous a intéressé, merci de suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent également en bénéficier.

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s