Regarder des séries en VO : « Carnet de visionnage Langues d’Ailleurs »



Il est temps de partager avec vous quelques outils afin d’optimiser votre apprentissage en autodidacte des langues. À ce titre, vous pouvez dès à présent télécharger gratuitement le carnet de visionnage de séries en VO made in Langues d’Ailleurs ! D’accord mais qu’est-ce que c’est que ce carnet au juste ?! Pas de panique, je vous en parle !


.

Carnet de visionnage de séries en VO – Langues d’Ailleurs 2020 & notice d’utilisation

.


« Conception : Zoom sur les choix d’élaboration »

.

Quelques points importants avant d’entrer dans le détail


« Ce carnet, une ressource d’apprentissage ? »

Le carnet de visionnage Langues d’Ailleurs est davantage une ressource d’optimisation qui à pour objectif de fournir des repères dans le visionnage tout en restant la plus flexible possible. Flexible dans le résultat et dans la conception en elle-même.

« Au fait, pourquoi cette forme et ce format ? »

J’ai choisi de rester malgré tout sur un format A4 car il assure une plus grande facilité pour pouvoir inscrire et (re)lire à l’écrit les différentes informations. Par ailleurs il s’agit d’un fascicule que l’on garde chez soi et non pas d’un document qui est vraiment amené à être transporté à droite ou à gauche.

La colorimétrie tient aussi compte du fait que les apprenants pourront écrire avec un stylo de la couleur de leur choix ; ou même plusieurs s’ils le souhaitent afin de prioriser certaines informations sur d’autres par exemple. Dans le même ordre d’idée, la mise en page a été conçue en vue d’une impression la plus rapide possible et la plus facilement reproduisible autant à la main que numériquement parlant. Une ressource personnalisable mais qui, en l’état, peut parfaitement être utilisée en tant que telle.

« Dans le fond, pourquoi avoir choisi ces éléments ? »

Je dois bien l’avouer, la conception c’est aussi devoir faire des choix certaines fois cornéliens. Pour moi, il me fallait composer avec un impératif de concision car le but n’est pas de passer une heure de plus à remplir un fascicule par épisode. Au contraire, il s’agit d’une ressource essentiellement faite pour regrouper, librement, des informations jugées les plus importantes pour (et par) l’apprenant sur la base du matériel que constitue une série TV en VO ; faite pour gagner du temps en somme.

En effet, et outre le défilement d’images, un des écueils réguliers consiste trop souvent à vouloir dégager trop de choses d’un coup au sein d’un épisode unique ; et à commencer par une surdose de lexique. C’est pourquoi j’ai choisi de limiter le nombre de termes afin de viser une acquisition réelle plutôt qu’une forme de stacking approximatif donnant, malheureusement, souvent trop peu de résultat derrière.

« Une ressource flexible, cela veut dire quoi ?! »

Le carnet de visionnage Langues d’Ailleurs a été conçu sur une base que je m’en vais détailler ci-après. Néanmoins, cette même base pourra être utilisée différemment selon les besoins des apprenants. Typiquement, même si limité à cinq termes, un apprenant voulant plus de lexique pourra imprimer plusieurs fois la page de lexique
Par ailleurs, cette base, comme son nom l’indique, peut servir de tremplin afin que chaque apprenant puisse développer le sien et notamment en fonction de langue apprise. J’ai une pensé pour les apprenants du chinois qui, par exemple, pourraient rajouter dans la partie lexique une case « radicaux/clefs ».

D’ailleurs, il est inutile de chercher à remplir absolument toutes les cases à chaque fois car il s’agit bien de repères et non pas de consignes inaltérables. Mais sur ce point je fais parfaitement confiance aux apprenants pour se saisir de ce matériel et l’utiliser au mieux en fonction de leurs besoins spécifiques.

En bref, le carnet de visionnage Langues D’Ailleurs 2020 est une ressource d’optimisation. Faite par un apprenant pour des apprenants ; elle se veut autant personnalisable qu’utilisable directement. « Utilisable, certes, mais comment alors ? »

.

« Références : de quoi gagner du temps parmi toutes vos ressources »

.

Planification et référencement, deux des clefs d’un bon apprentissage


Tout bon apprenant qui se respecte aura une sérieuse tendance à multiplier ses différentes ressources d’apprentissage. Bien que trop s’éparpiller s’avèrera assez contre-productif, il est clair qu’affirmer qu’une seule ressource serait suffisante pour apprendre une langue tiendrait, à l’inverse, de la pure et simple supercherie. En revanche, qui dit plusieurs ressources pédagogiques et authentiques dit aussi certaines difficultés à se rappeler où l’on a pu trouver telle ou telle information… Un constat encore plus impactant car si l’on ne s’en rappelle plus, alors comment la retrouver et comment même planifier d’aller y jeter de nouveau un œil ?

La page « Référence » du carnet de visionnage Langues d’Ailleurs, vous permettra de manière très simple d’inscrire les informations les plus importantes liées à tel ou tel épisode donné :

« Mon épisode en VO de » : vous permettra bien-sûr d’inscrire précisément le titre de la série en question. Loin d’être anecdotique quand on sait que beaucoup regardent plusieurs séries en VO en parallèle.

« Épisode n°… » : vous permettra précisément d’inscrire le numéro de l’épisode donné en vous évitant ainsi de devoir rechercher une information en sachant seulement que cela était présent entre tel et tel épisode. On ne va pas s’en cacher, le fait de seulement devoir chercher l’endroit où se situe l’information est souvent une perte de temps tout de même.

« Vu sur… » : vous permettra d’inscrire les éléments afin de pouvoir réaccéder facilement au contenu : nom de plateforme comme Youtube, Youku, Netflix (…) ou même une URL, un format DVD/Bluray pourquoi pas.

« À revoir le… » : vous permettra de planifier la reprise de l’épisode en question et/ou du carnet qui s’y rapporte. Le but sera essentiellement d’inscrire une date précise afin que vous sachiez que tel jour (le 26/07/2020 par exemple) vous allez devoir reprendre le fascicule en question. Sur ce point, c’est bien à vous de fixer les échéances qui vous paraissent les plus optimales mais sachez que, par expérience et par écho, revenir dessus tous les trois jours relève souvent d’un bon compromis.

En bref, vous aurez via cette page de quoi rapidement vous reporter à l’épisode donné ainsi qu’un meilleur visu sur votre agenda personnel ; en termes de révisions notamment. « Certes, mais pour revoir quoi alors ? »

.

« Lexique : le premier des gains au sein des séries TV »

Plusieurs fois quelques mots c’est au final beaucoup de phrases


Quand l’on pense à séries TV en VO on pense directement à cette montagne de lexique qui attend tel ou tel apprenant en langues. Un constat on ne peut plus vrai mais posant souvent un problème de taille : face à cette montagne de lexique comment s’y prendre ?

« Mots Nouveaux » : vous permettra d’inscrire quelques-uns des nouveaux termes rencontrés au sein d’un épisode donné. En revanche, il est clair que multiplier le lexique pour le plaisir de le faire ne rime que trop rarement avec une bonne acquisition de ce dernier. C’est pourquoi, le nombre de mots nouveaux est, ici, limité à cinq par épisode. Le but est simple, vous inviter à procéder à un tri actif parmi les mots découverts. Effectivement, l’effort de tri et l’implication qu’il sous-tend génèrent souvent une meilleure acquisition des termes en question.

« Mots Récurrents » : Vous permettra d’inscrire des termes que vous avez entendu au sein de plusieurs épisodes successifs. En effet, l’autre grand axe lexical consiste bien souvent à emmagasiner les mots récurrents, en tant que ceux-ci seront souvent beaucoup plus réutilisables ; entendons par-là, en dehors du contexte des séries. Évidement le lexique dit d’ « usage » sera un très bon exemple à retenir ici.  

« Synonymes » : Vous permettra, progressivement, de gagner sur le plan qualitatif en vous  invitant à mettre en perspective un terme nouveau avec un terme que vous connaissez déjà.

D’une manière générale, vous retrouverez également de quoi inscrire la prononciation des termes retenus ([ ]) ainsi qu’un encart Timecode ( __ : __ ) afin d’y indiquer le moment où vous y avez été confronté. Autant pour la réemployabilité à l’oral que pour une meilleure rapidité quant au fait de retrouver le terme en question, nous vous recommandons de bien penser à utiliser ces outils.  

En bref, cette page a été conçue dans l’optique de vous offrir un repère général ; ceci afin d’optimiser l’acquisition de votre futur lexique vu au sein de vos épisodes de séries. « Certes, mais avec des mots on fait des phrases, non ? »

.

« Phrases : figer certaines structures et certaines tournures »

.

Une structure contextualisée c’est lui donner du relief


Aucun mystère ici car on ne saurait résumer l’apprentissage et l’utilisation d’une langue au seul fait d‘un enchainement de termes isolés. Bien au contraire, il s’agira également de progressivement utiliser ces différents termes via des phrases/amorces de phrases plus ou moins complexes. En la matière, si les ressources pédagogiques ne sont en rien accessoires, il est vrai que contextualiser ces éléments permettra de rendre le tout beaucoup plus réel, plus palpable d’une certaine manière…

« Structures et tournures » : vous permettra d’inscrire une phrase ou un pan de phrase incluant une structure de grammaire donnée. Outre la présence du Timecode pour pouvoir retrouver le propos rapidement, elle vous permettra de décomposer telle ou telle structure :

  • 1) Amorce/phrases entendues avec Time code

Ex : 当我开始学习普通话的时候。。。à 10“27

  • 2 ) Dégager la structure donnée :

Ex : 当。。。的时候

  • 3) Sens global de la structure donnée

Ex : « Au moment où… / quand…« 

  • 4) La référence du point de cours qui y est rattaché

Ex : Assimil leçon X page X

D’une manière générale, vous pourrez également utiliser le même modèle pour ce qu’il en va de structures idiomatiques et autres petites tournures de phrases ciblées.

En bref, cette page vous permettra de mettre le focus sur certaines structures que vous jugerez les plus pertinentes tout en vous offrant la possibilité d’aller rapidement du côté de l’exemple et/ou du point de cours s’y rapportant ; si vous en ressentez le besoin tout du moins.  « Certes, mais trop de compréhension tue la compréhension, non ? »

.

« Production : vos propres mots ont aussi leurs importances »

.

L’objectif n’est pas d’écrire un roman mais de prendre une bonne habitude


Bien que l’axe prioritaire soit, ici, celui de la compréhension, il est très peu judicieux de mettre la production trop longtemps de côté. Oui mais finalement quoi dire ou quoi tenter de dire ?!

« Résumé de l’épisode » : vous permettra bien entendu d’inscrire dans les grandes lignes ce que vous êtes parvenus à comprendre.

« Ce que j’en ai pensé » : vous invite à inscrire votre avis sur tel ou tel épisode. Aussi, que vous ayez aimé, détesté, que vous vous soyez ennuyés ou à l’inverse que vous n’ayez pas vu l’épisode passer, nous vous invitons à essayer de le formuler, même avec des phrases/termes simples.

« Entre l’épisode X et X » : vous permettra de mettre en perspective deux épisodes qui se suivent. Le but est simplement d’essayer d’utiliser quelques petits comparatifs, superlatifs ou adjectifs par exemple.

« 3 noms qui m’ont marqué » : vous permettra d’inscrire 3 termes davantage culturels à l‘image des noms de certains personnages ayant un sens, des noms d’entreprises, de marques et de références en tout genre. Particulièrement important lorsque l’on sait que cela pourra vous apporter beaucoup de matière pour nourrir vos futurs échanges linguistiques notamment.

D’une manière générale, il ne s’agit pas de rédiger un roman mais de prendre l’habitude d’utiliser par vous-même la langue visée afin de commencer à développer quelques automatismes. Autant sur le plan technique que motivationnel, il s’agit d’améliorer progressivement l’aisance et la spontanéité en usant de plus en plus facilement de certaines formules ; quand bien même celles-ci seraient dites « basiques ».

En bref, cette page vous permettra de ne pas mettre la production trop en standby mais en essayant de l’adapter au contenu que vous aurez choisi de visionner. Par ailleurs, personne ne vous regarde à ce moment-là alors surtout, allez-y ! Dans tous les cas on vous souhaite de bons visionnages & bon apprentissage !


.

Carnet de visionnage de séries en VO – Langues d’Ailleurs 2020 & notice d’utilisation

.


Et vous alors ?! Avez-vous des remarques sur le carnet de visionnage Langues d’Ailleurs 2020 ? Avez-vous développé votre propre outil ? Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article !


Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier.

Le carnet de visionnage Langues d’Ailleurs, un support pour accompagner vos visionnages de séries TV en VO #Langues #Séries #VO #Autodidacte #Ressources

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s