|Interview| Dimitri Tariot : « Son parcours et ses conseils sur le chinois Mandarin »



Apprendre le chinois (普通话) est réputé particulièrement difficile mais peut-être auriez-vous envie de tenter l’aventure ? Sur Langues d’Ailleurs, Dimitri Tariot a accepté de nous parler de son parcours et de son apprentissage du chinois mandarin. Un témoignage inspirant et enrichissant ; il vous en parle !


Dimitri Tariot : « Son parcours avec le chinois mandarin »

.

« …je suis français, passionné de Chine et de chinois. J’étudie en master d’enseignement du chinois en Chine… »


« En quelques phrases, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre projet/parcours d’apprentissage du chinois mandarin (普通话) ?« 

Tout d’abord je voudrais remercier Langues d’Ailleurs de m’accorder cette interview, j’espère que mon expérience modeste pourra vous aider et vous inspirer. Je m’appelle Dimitri, je suis français, passionné de Chine et de chinois. J’étudie en master d’enseignement du chinois en Chine (漢語國際教育) dans la ville de Guiyang (貴陽), Université du Guizhou (貴州大學).

J’ai décidé d’apprendre le chinois au printemps 2016 . Ce fut assez difficile au début car je n’avais que très peu d’expérience dans l’apprentissage de langues étrangères (mon anglais était très médiocre à ce moment-là). Mes principales sources d’apprentissage étaient YouTube et quelques sites, il était d’ailleurs assez complexe de savoir par où commencer au vu de leurs nombres et des niveaux proposés. Les premiers mois ont été plutôt chaotiques jusqu’à ce que je me décide en juillet 2016, de m’acheter une formation d’apprentissage du chinois en ligne, LA METHODE CRAMPE développé par Cédric BEAU (Youtube) qui promettait une progression d’un niveau débutant total au niveau HSK 4 validé. C’est vraiment à partir de ce moment-là que mon apprentissage à réellement commencé.

Mon premier séjour en chine a débuté en février 2017 dans la ville de Guiyang pour un stage de master dans l’environnement. Enthousiasmé par mon séjour, j’ai décidé d’y revenir et étudier le chinois à l’Université du Guizhou pendant trois semestres de mars 2018 à juillet 2019. Je suis depuis septembre 2019 en master d’enseignement du chinois et cela jusqu’en juillet 2022.

.

Dimitri Tariot : « ses astuces quant à l’apprentissage du chinois mandarin »

.

« L’écriture en chinois paraît impossible, mais en réalité il est tout à fait possible de la maîtriser. »


« On dit souvent que le chinois serait relativement complexe à appréhender et notamment au niveau de son système d’écriture, qu’en pensez-vous ?« 

En effet, le chinois n’est pas une langue difficile en soi-même mais plutôt une langue complexe à appréhender, dû aux grandes différences existantes de la structure linguistique, de la culture, de l’histoire du pays, de la prononciation et évidemment au niveau du système d’écriture qui est unique au monde.

Les caractères chinois ou sinogrammes portent en eux l’histoire ancienne de la Chine et traversent toutes les époques jusqu’aux caractères simplifiés actuels. Chaque trait composant un caractère a une histoire, un sens, et plus encore, une beauté indescriptible pleine de sagesse. Les sinogrammes transcendent les époques et les langues à sinogrammes tels que le Japonais ou simplement les différents dialectes chinois (cantonais, hakka, sichuanais etc…).
Sachant que le système d’écriture chinois n’est pas un alphabet phonétique composé de lettres ou de caractères phonétiques tels que les Kanas japonais par exemple, il en devient difficile de maîtriser l’écriture. On ne peut pas deviner la prononciation EXACTE d’un caractère si on ne le connaît pas.

Il existe plus de 80000 caractères, faut-il tous les apprendre ? Est-ce que chaque caractère est unique ? Non et non !.  Connaissons-nous tous les mots du dictionnaire ?  Bien-sûr que non, il en va de même pour les caractères. De plus, la plupart des caractères sont composés de plusieurs composantes, un peu comme un puzzle : l’écriture en chinois paraît impossible, mais en réalité il est tout à fait possible de la maîtriser.

« On entend souvent que le chinois à l’oral serait finalement très complexe dans la mesure où tous les sons de la langue seraient peu présents en français par exemple, qu’en pensez-vous ?« 

Parlons de prononciation. Tout d’abord, il me semble important de pointer le fait qu’en chinois, il y a différents dialectes (sans parler de langues ethniques) qui ont à quelques détails près la même structure grammaticale que le mandarin (langue officielle utilisée en RPC*) mais où la prononciation des caractères change. Je vais faire un focus sur le mandarin.

Il est vrai que beaucoup de sons n’existent pas en français (bien que certains soient également présent en français) et donc il est important de muscler sa prononciation en exagérant la prononciation de chaque syllabe puis de parler le plus possible. Il est important également de régulièrement écouter des natifs. Il n’existe pas de formule magique.

*RPC : République Populaire de Chine

« Une autre grande préoccupation des apprenants concerne les fameux tons. Auriez-vous quelques remarques et astuces pour faciliter leurs acquisitions ?« 

On retrouve généralement deux cas de figures. Le premier, l’apprenant néglige totalement les tons et ne les travaille pas, il s’agit pour moi d’une mauvaise stratégie car même si l’apprenant à un très bon niveau de chinois, la communication restera complexe. Le deuxième cas est à l’inverse du premier. L’apprenant est obsédé par les tons, et parlera de manière extrêmement saccadée et peu naturelle ce qui rendra la conversation fatigante autant pour l’interlocuteur que pour le locuteur.
Une astuce simple, travailler très sérieusement les tons chez vous, et lorsque vous êtes en pleine conversation avec un natif, parlez le plus librement possible.

« En partant de zéro et sans le soutien d’un professeur par exemple, quels seraient les principaux points sur lesquels un apprenant devrait être particulièrement vigilant selon vous ?« 

Je vois plusieurs points :

  • Le premier point, la raison pour laquelle l’apprenant décide d’apprendre le chinois.
  • Le deuxième point, avoir de la discipline personnelle.
  • Le troisième point, pratiquer son chinois avec des natifs.
  • Le quatrième point, trouver la méthode qui lui convient.

« En termes de supports d’apprentissage y aurait-il des « immanquables » selon vous. Si oui, pourquoi ?« 

Je vois en effet quelques immanquables en termes de support d’apprentissage comme par exemple certaines applications telles que Pleco (dictionnaire chinois anglais), ANKI/MEMRISE (applications de mémorisation de caractères et mots), évidemment Google et YouTube sont indispensables. Beaucoup de mes amis ont souvent fait l’éloge de la méthode Assimil Chinois* pour apprendre le chinois, mais je n’ai jamais personnellement utilisé ce support.

*À ce sujet, nos articles « Assimil chinois, les trois points de vigilance sur ce support » et « Assimil : attention aux leçons WTF« 

.

Dimitri Tariot : « Langue & Culture chinoise »

.

« Lire les écrits de la Chine ancienne nous ouvre un nouveau monde de compréhension… »


« Auriez-vous une petite phrase en chinois que vous souhaiteriez partager avec nous (dictons, proverbes…) ?« 

« 學習而不思則罔,思而不學則殆 »

——《論語-為政-孔子》

« L’apprentissage sans réflexion mène à la confusion,
La réflexion sans apprentissage mène à la fatigue.« 

—— Confucius
(Les Analectes-Weizheng)

On retrouve, ce proverbe dans les Analectes de Confucius, et cela m’inspire à rester toujours ouvert sur l’apprentissage. Etudier et réfléchir sont deux facettes d’une pièce, indissociables et indispensables pour réussir. J’aime beaucoup cette notion que rien n’est binaire mais au contraire holistique. Lire les écrits de la Chine ancienne nous ouvre un nouveau monde de compréhension sur le comportement humain et les phénomènes de la vie et de la mort.

« Auriez-vous une petite anecdote rigolote quant à la langue chinoise et/ou à la culture chinoise ?« 

Oh oui j’en ai beaucoup.

Je me souviens d’un cours de chinois pendant ma première année d’apprentissage en chine ou la professeure nous demandait ce qu’on aimait 你們喜歡什麼 ? Il fallait faire une phrase avec le verbe aimer 喜歡. Lorsque vint mon tour, j’eu l’idée de dire , “j’aime les pandas”“我喜歡熊貓”, panda se prononce xiónɡmāo. Le problème a été ma mauvaise prononciation. J’avais en effet mal positionné les tons. Donc, au lieu de dire xiónɡmāo, j’ai dit xiōnɡmáo “胸毛”qui veut dire “poils au torse”. La professeure a évidemment rigolé et je ne comprenais pas pourquoi haha (哈哈哈).

Les tons ont leur importance en chinois !!!

« Pour des gens qui souhaiteraient commencer leur apprentissage du chinois… un dernier conseil bonus peut-être ?« 

COMMENCEZ !!

Il n’y a pas de secrets, il suffit de connaître les raisons pour lesquelles nous voulons apprendre le chinois et puis commencer. Le POURQUOI est toujours plus important que le COMMENT.

« Merci infiniment pour votre participation, pouvez-vous nous dire où est-ce que l’on peut vous retrouver actuellement (site web, réseau sociaux…) ?« 

Merci encore à vous de votre proposition.

Je suis en effet disponible sur plusieurs plateformes ; RETROUVEZ-MOI  SUR :

Un grand merci à Dimitri Tariot pour cette interview très inspirante et très enrichissante ! Nous vous encourageons vivement à aller visionner ses contenus pour de vrais enrichissements autant linguistiques que culturels!

.

Mais si certains d’entres-vous êtes déjà curieux d’en savoir davantage il nous en dit plus directement en vidéo

.

« Comment j’ai appris le chinois » par Dimitri Tariot

Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Dimitri Tariot nous parle de l’apprentissage du chinois mandarin 普通话 #Chinois #Témoignages #Conseils #Langues #Autodidacte

Bon apprentissage à vous,

.

Matthieu – Rukmal – P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s