|Interview| Alex de chinoistips.com : « tous ses conseils sur le chinois Mandarin »



Apprendre le chinois (普通话) n’est clairement pas chose aisée mais peut-être auriez-vous envie de vous lancer ? Sur Langues d’Ailleurs, Alex de chinoistips.com a accepté de nous parler de son apprentissage du chinois mandarin. Fort notamment de son expatriation en Chine depuis 2015, il vous dit tout !


Alex de Chinoistips : « Son parcours avec le chinois mandarin »

.

« … j’ai créé une communauté d’apprentissage dans laquelle j’aide les francophones à apprendre le mandarin en autodidacte… »


« En quelques phrases, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre projet/parcours d’apprentissage du chinois mandarin (普通话) ?« 

Salut ! Je m’appelle Alex, j ’ai 32 ans et je suis expatrié en Chine depuis 2015. J’ai principalement appris le mandarin en autodidacte. D’abord en France, dans les transports en commun (quand les trains n’étaient pas en grève bien sûr !) puis ensuite en Chine où j’ai étudié à plein temps pendant près d’un an dans la ville de Kunming (昆明市), Province du Yunnan (云南). Il m’a fallu 20 mois au total pour atteindre un niveau courant en chinois (HSK 6*).

Aujourd’hui, j’ai créé une communauté d’apprentissage dans laquelle j’aide les francophones à apprendre le mandarin en autodidacte (même ceux qui ont toujours été nul à l’école).

* HSK pour « 汉字水平考试 » est l’examen officiel de langue reconnu par les autorités officielles chinoises. HSK6 correspondrait donc à un niveau C1-C2 du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL).

.1

Alex de Chinoistips : « ses astuces quant à l’apprentissage du chinois mandarin »

.

 » … j’ai maîtrisé beaucoup plus rapidement la prononciation chinoise que la prononciation anglaise… »


« On dit souvent que le chinois serait relativement complexe à appréhender et notamment au niveau de son système d’écriture, qu’en pensez-vous ?« 

Je pensais la même chose au début, puis je me suis rapidement rendu compte qu’en fait c’était l’inverse.

Car contrairement aux langues européennes comme l’anglais ou même l’allemand qui sont des langues difficiles au départ (salut les déclinaisons en allemand !), en chinois il n’y a ni conjugaison ni déclinaisons. Donc il est très facile de formuler des phrases et on peut même tenir nos premières conversations après seulement quelques semaines d’apprentissage. Ce n’est que bien plus tard, que les « grosses » difficultés apparaissent.

Concernant le système écrit du mandarin, il n’est pas plus complexe à appréhender qu’un autre. Il est simplement différent puisque basé sur des pictogrammes. Mais il comporte également de nombreux avantages comme la rapidité de lecture.
Faites vous-même le test ! Qu’est ce qui est plus rapide à trouver sur le plan d’un centre commercial ? Le mot « toilette » ou le pictogramme des toilettes avec les 2 petits bonhommes ? La réponse est vite vue 😉

« On entend souvent que le chinois à l’oral serait finalement très complexe dans la mesure où tous les sons de la langue seraient peu présents en français par exemple, qu’en pensez-vous ?« 

Maîtriser les sons chinois n’est pas plus difficile à maîtriser que les sons d’une autre langue car cela dépendra grandement de votre langue natale. Par exemple les anglophones ont beaucoup plus de mal à maîtriser certains sons comme le « ü » chinois, alors que c’est très facile pour un francophone (c’est le même son que dans le mot Lune).
Personnellement, j’ai maîtrisé beaucoup plus rapidement la prononciation chinoise que la prononciation anglaise. (D’ailleurs, j’ai toujours un peu de mal avec certains sons de la langue anglaise).

C’est vrai que certains sons sont manquants de la langue française. Je pense en particulier à tous les pinyins (汉语拼音 / Hànyǔ Pīnyīn) qui commencent par « Zh, Q, J et même X ». Mais avec un peu de pratique et surtout avec les bonnes méthodes, il est tout à fait possible de les maîtriser rapidement.

« Une autre grande préoccupation des apprenants concerne les fameux tons. Auriez-vous quelques remarques et astuces pour faciliter leurs acquisitions ?« 

Les tons chinois sont en effet une grosse difficulté quand on débute en mandarin. Mais ils ne sont pas aussi compliqués qu’on le dit. D’ailleurs en français, on les utilise tous les jours. Par exemple le ton sec qui descend des aigus vers les graves correspond au ton qu’on utilise pour donner un ordre à un enfant en français : « Arrête ! ».

La clef pour maîtriser les tons est de les pratiquer par paire et non pas individuellement. En effet, la majorité des mots chinois est constituée de deux caractères. C’est un peu comme apprendre à jouer de la guitare. Ce n’est pas d’apprendre les accords qui est difficile, c’est d’apprendre à les enchaîner* rapidement dans un morceau. Et bien, c’est exactement la même chose pour la prononciation des tons en chinois.

*(commentaire de Rukmal) l’enchaînement des tons est une grande difficulté réelle que j’avais aussi soulevé dans mon bilan post arrêt du chinois

« En partant de zéro et sans le soutien d’un professeur par exemple, quels seraient les principaux points sur lesquels un apprenant devrait être particulièrement vigilant selon vous ?« 

Pour moi, la clef c’est vraiment de mettre l’accent sur la pratique et non pas sur l’apprentissage de la théorie. Je vois beaucoup d’étudiants passer des heures et des heures chaque semaine assis sur une chaise à écouter un professeur parler ou à étudier leur manuel de chinois. C’est une grosse erreur !
L’apprentissage du mandarin se fait essentiellement par la pratique (il faut que votre langue bouge dans la bouche). Pour une heure passé à étudier des nouveaux mots en théorie, il faut passer au moins une voire deux heures à les utiliser dans de vraies conversations.

Et pour pratiquer en situations réelles, rien de mieux que de former un tandem linguistique* avec un correspondant chinois qui veut apprendre le français. C’est fun, gratuit et surtout ça permet de progresser incroyablement vite en compréhension et expression orale !

*À ce sujet, lire notre article sur « Conversation Exchange, un site d’échange linguistique totalement gratuit« 

« En termes de supports d’apprentissage y aurait-il des « immanquables » selon vous. Si oui, pourquoi ?« 

J’ai fait tenir tout mon apprentissage dans un seul outil : ANKI

ANKI est un outil gratuit qui permet de créer des fiches de vocabulaire et de les réviser de manière efficace grâce à un algorithme de répétition espacé. Pour simplifier, c’est un peu comme si l’outil était capable de prédire à l’avance, à quel moment vous alliez oublier un mot et vous le fait réviser avant que vous ne l’oubliiez (comme dans le film Minority Report). J’ai personnellement passé plus 3000 heures à réviser avec cet outil donc j’ai suffisamment de recul pour affirmer que c’est de loin le meilleur support d’apprentissage pour apprendre le mandarin (普通话).

.

Alex de chinoistips : « Langue & Culture chinoise »

.

« …pratiquer mon mandarin avec des natifs (…) et surtout d’être soutenu par une communauté de passionnés… »


« Auriez-vous une petite phrase en chinois que vous souhaiteriez partager avec nous (dictons, proverbes…) ?« 

« 熟能生巧 »
Shú néng shēng qiǎo

« Practice makes perfect /
C’est en forgeant que l’on devient forgeron.« 

Dicton qui résume bien la philosophie à adopter pour apprendre une langue étrangère.

« Auriez-vous une petite anecdote rigolote quant à la langue chinoise et/ou à la culture chinoise ?« 

En Chine, il est commun de se saluer en demandant « 你吃了吗 ?» (/As-tu mangé ?). Il m’a fallu beaucoup de temps avant de comprendre pourquoi tout le monde s’intéressait autant à mon régime alimentaire xD
Au début, ça donnait lieu à des situations un peu embarrassantes où je répondais parfois par « Non pourquoi ? Tu veux m’inviter à manger ? »

« Pour des gens qui souhaiteraient commencer leur apprentissage du chinois… un dernier conseil bonus peut-être ?« 

Commencez par trouver une petite communauté d’apprenants de la langue chinoise. Ça vous aidera énormément à rester motivés et disciplinés sur le long terme.
Personnellement, j’ai eu la chance de tomber sur une communauté qui organisait des « cafés langues » tous les samedis sur Paris. C’est ce qui m’a permis de pouvoir pratiquer mon mandarin avec des natifs dès mes premiers jours d’apprentissage et surtout d’être soutenu par une communauté de passionnés 😉

« Merci infiniment pour votre participation, pouvez-vous nous dire où est-ce que l’on peut vous retrouver actuellement (site web, réseau sociaux…) ?« 

Vous pouvez retrouver tous mes conseils pour apprendre le mandarin :

À bientôt !
Alex

Un grand merci à Alex de Chinoistips.com pour cette interview très inspirante et très enrichissante ! Nous vous encourageons vivement à aller visionner ses divers contenus pour des enrichissements autant sur la langue que la culture !

.

Mais si certains d’entres-vous êtes déjà curieux d’en savoir davantage découvrez pourquoi nous aimons le contenu proposé sur chinoistips.com

.


Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Alex de chinoistips.com nous parle de son apprentissage du chinois mandarin ! #普通话 #Chinois #Témoignages #Conseils #Langues #Autodidacte

Bon apprentissage à vous,

.

Matthieu – Rukmal – P

3 commentaires

    1. Bonjour Romain et merci pour votre commentaire !
      Effectivement le contenu général proposé par chinoistips est vraiment d’excellente facture ! Bon apprentissage à vous et ne lâchez rien surtout !
      加油 。 拜拜
      |Langues d’Ailleurs|

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s