|Mémos| Production : « Imiter ou s’inspirer ? »



L’imitation dispose de beaucoup de vertus dans l’apprentissage et la progression en langues. En revanche, elle s’avère beaucoup moins utile en termes d’expression. Alors, faut-il imiter ou s’inspirer ?! On en parle !


« Imiter et s’inspirer, les deux faces d’une même pièce »

.

Imiter ne doit certainement pas empêcher d’essayer

Imiter peut s’avérer utile pour palier à des problèmes spécifiques mais elle ne fait pas tout à elle seule.


L’imitation à clairement un rôle très important dans l’apprentissage. Elle permet à un apprenant de dépasser plusieurs difficultés spécifiques. De la production d’un son difficile au réemploi de structures très récurrentes voir idiomatiques en passant par le travail d’un accent, elle contribue très souvent à une amélioration en termes d’aisance dans la langue visée. Une aisance réelle/ressentie par définition très propice à la progression car permettant d’avoir plus confiance en ses capacités et donc d’utiliser plus sereinement la langue visée.

En revanche, on constate assez souvent que l’imitation implique une forme de passivité peu propice pour une progression autant technique que qualitative. Rien d’étonnant à cela dans la mesure où l’imitation reposera surtout sur les récurrences de la langue ; ceci allant même jusqu’à ce que l’on puisse parler d’une « répétions en boucle des mêmes choses ». Trop d’imitation risquera donc de vous faire stagner dans le développement en continu de vos aptitudes langagières puisqu’elle risquera déjà de vous limiter rien que dans le fait d’oser dire des choses différemment ; autant dans le fond que dans la forme d’ailleurs.


Plus de détails sur ce sujet ? Lisez notre article complet  Production en langue : « Imiter ou s’inspirer ? »


Vous l’aurez compris, le but sera surtout que, dès le début, vous puissiez prendre le temps de trouver quelques-uns de vos mots afin de pouvoir, progressivement, parvenir à vous exprimer personnellement. On retiendra notamment les connecteurs ou certaines tournures de phrases que vous pourriez éventuellement retrouver dans votre langue cible ou encore, bien entendu, les termes liés directement à vos centres d’intérêts.
En somme, ne repoussez pas cette personnalisation trop longtemps et prenez une longueur d’avance en travaillant cela, rien qu’un peu, dès le début de votre apprentissage. Après tout il s’agira bien de s’inspirer plus que d’imiter tant, à termes, c’est bien vous qui vous exprimerez.

En bref, l’imitation n’est pas suffisante pour envisager une progression de vos capacités langagières et notamment pour celles et ceux souhaitant aller assez loin dans une langue. Vigilance donc car malgré ses vertus trop d’imitation peut conduire à limiter votre progression.

.

|+| Plus de détails sur ce sujet ? Lisez notre article complet  Production en langue : « Imiter ou s’inspirer ? »

Et vous alors ?! Avez-vous déjà commencé à travailler votre façon de vous exprimer dans votre langue visée ? Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article !


Ce mémo vous a été utile ? Merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

2 commentaires

  1. L’imitation est à son maximum au démarrage pour la partie prononciation (alphabet, phonétique…). Plus tard la pratique conversationnelle induit une imitation « automatique » très utile. L’imitation exagérée (pour sortir de sa bulle francophone), de chansons par exemple, est un bon moyen motivant de mémorisation et d’accès à un accent natif.

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Xequeo et merci pour votre commentaire !

      || Amplement d’accord pour ce qu’il en va des débutants notamment ! L’imitation en mode automatique/inconsciente est également capitale pour la progression mais, justement, parce qu’elle se produira de manière automatique il me semble important de préciser qu’il ne faudra pas la rechercher en tant que telle et concentrer ses efforts et son attention sur d’autres aspects…

      || Rajoutons également que l’imitation a aussi le don certain de rassurer mais que, passé un certain point, elle risque également d’empêcher l’apprenant d’essayer de dire les choses différemment (quitte à faire des fautes) limitant, de facto, la progression réelle et en continue : le trop classique syndrome du : « Je n’ai jamais entendu un natif dire cela donc je ne le dis pas…! »

      Autant se le dire, et comme à l’accoutumée, l’imitation a de nombreuses vertus mais restera à utiliser avec une certaine prudence.

      Merci pour votre commentaire et les informations complémentaires apportées !
      | Langues d’Ailleurs |

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s