|Application| Hello Talk : « Quelques points de vigilance »



Hellotalk est une plateforme d’échange linguistique relativement populaire au sein du paysage des applications d’apprentissage en langues. Son but premier sera de favoriser la mise en relation des apprenants en langues. Néanmoins, Hellotalk ne fera pas de miracles en soi ! Alors, les points de vigilance sur cette application, cela veut dire quoi ?!. On en parle !


« Un espace de pratique réelle mais pédagogiquement limité »

.

Une application de pratique plus que d’apprentissage 


Commençons par rappeler que le fond de cette application sera bien la mise en relation de plusieurs apprenants. À ce titre, et en dehors de certaines langues spécifiques, Hellotalk n’offrira donc globalement pas de ressources pédagogiques et autres leçons. Un constat d’autant plus vrai que ce mêmes « leçons », si existantes, seront souvent évidemment soumises à paiement et donc ne seront pas disponibles pour celles et ceux qui opteraient pour la formule gratuite. Les raisons économiques étant parfaitement valables et compréhensibles, le but pour nous sera néanmoins d’en mesurer l’impact y compris pour ce qu’il en est des débutants et/ou grands débutants.

Autant se le dire, et même si rien ne vous empêche d’utiliser cette application dès le début de votre apprentissage, il est vrai que celle-ci ne vous offrira que peu de chances de démarrer réellement un apprentissage dans une langue qui vous serait, pour le moment, totalement étrangère. Effectivement, même si vous aurez la possibilité d’user de la traduction sur n’importe quel contenu présent sur l’application, les résultats risquent de n’être globalement que peu probants ; pour ce qu’il en va de la formule gratuite tout du moins. Passé l’ingestion de quelques termes isolés et récurrents ou même les classiques pronoms personnels il sera vraiment difficile de parvenir à dépasser ce stade pour peu que vous utilisiez uniquement cette application.

De manière légitime, certains pourraient alors objecter que la présence massive de locuteurs natifs pourrait tout à fait pallier ce problème. Toutefois, nous rappellerons que le fait d’utiliser une langue donnée n’est pas synonyme d’en connaître suffisamment pour pouvoir en transmettre quelque chose à un tiers ; et a fortiori vis-à-vis de personnes débutantes dans telle ou telle langue De ce fait, le fond même de l’application (réseau social) en fera évidemment une ressource d’apprentissage peu recommandable à de vrai débutants mais surtout imposera de ne pas la considérer comme une ressource principale d’apprentissage ; au sens où cette dernière pourrait venir se substituer à d’autres plus ou moins classiques (formations, Assimil, Harrap’s…).     

En bref, et malgré le fait que Hellotalk restera une ressource particulièrement efficace, elle sera avant tout à considérer comme l’une des meilleures ressources complémentaires pour ce qu’il en va de votre apprentissage et de votre progression réelle.

.

« Un réseau social, une communauté très très large »

.

Une gestion des différents niveaux moins optimisée


Vous l’aurez compris, les points forts de Hellotalk pourront, le cas échéant, constituer également ses plus grands points faibles. Si nous avions évoqué les limités inhérentes de cette application pour les grands débutants il est vrai que ce constat pourra s’élargir pour d’autres niveaux. Effectivement, le choix d’Hellotalk de s’en remettre principalement à son pool de locuteurs natifs (pour le pire et le meilleur donc) dans sa formule gratuit diminuera de facto une partie de son efficacité tant les compétences linguistiques et pédagogiques des différents natifs restent et resteront on ne peut plus variables…Sur ce point, nous n’échappons nous-mêmes pas à la règle non plus d’ailleurs.

En effet, la présence massive de natifs d’une langue entraîne également d’énormes écarts entre les uns et les autres. Non pas dans l’absolu mais bien pour ce que les uns pourront réellement vous apporter à vous au niveau de votre apprentissage linguistique et de vos besoins spécifiques qui en découlent. L’auto-évaluation des niveaux de langues trouvera assez vite ses limites et d’ailleurs nul doute que beaucoup de vos contacts des débuts resteront dans votre liste de contacts que peu de temps… tant les écarts de niveaux (dans un sens comme dans l’autre) arrivent finalement assez vite. Aussi, et au-delà  même des questions de feeling, si trouver des locuteurs natifs sera, quantitativement parlant, très aisé, il est vrai que sur le plan qualitatif cela pourra s’avérer finalement plus complexe que prévu. 

En somme, et d’une manière générale, on pourrait reprocher à Hellotalk de ne pas parvenir à organiser son énorme communauté de manière un peu plus fine en regroupant par exemple cette dernière directement par niveaux de langues (même si en conservant le principe du « auto-estimés ») ou même en regroupant directement ces utilisateurs en fonction des centres d’intérêts définis par eux-mêmes… Effectivement les critères dans l’onglet « recherche » sont simplement limités aux « membres les plus actifs », au sexe des utilisateurs et « proximité » ;  mais restera soumis pour les deux derniers à l’option payante afin de pouvoir en bénéficier.
Pourtant, il serait clairement plus aisé pour les utilisateurs de mieux se repérer dans leurs recherches de partenaires d’échanges linguistiques et de manières plus rapides via ce genre d’options (niveaux…) qu’en se devant de lire chaque profil un par un ; le tout, parmi une communauté de plusieurs millions d’individu rappelons-le…Si cela encouragera évidement le fait de rester connecté en permanence pour découvrir de nouveaux profils, cela sera loin de constituer un gain de temps ; surtout pour celles et ceux qui utiliseraient plusieurs ressources dans leur apprentissage linguistique.

En bref, il est dommage qu’Hellotalk n’aille pas un peu plus loin au niveau de l’organisation de sa large communauté afin d’optimiser toujours davantage la mise en relation rapide de ses différents  membres.

.

« Un réseau social et la comparaison qui va avec »

.

Qui dit espace de pratique réelle dit aussi du recul !


Le dernier grand point de vigilance concernera tout autant le fond de l’application que les deux précédents. En effet, il est clair que malgré la présence de ces diverses fonctionnalités, les aides pédagogiques ne seront pas nombreuses. Autant se dire que cela risque de produire certains chocs surtout si vous n’avez jamais été confrontés à d’autres ressources que des ressources pédagogiques ; ou celles bénéficiant d’un certain cadre méthodologique, de certains repères.

Ainsi, si la partie partage et post sera bien une occasion en or de s’améliorer elle pourrait malheureusement également en décourager plus d’un. Que cela passe par la comparaison avec d’autres apprenants qui, selon votre propre perception, auraient un meilleur niveau que vous ou bien par le fait que beaucoup de natifs ne soient pas véritablement conscients de la différence entre « corriger » et « suggérer », il est vrai que cela pourrait contribuer à vous renvoyer une image trop négative de votre niveau de langue actuel.  Il me semble donc important d’insister sur le fait de rester vigilant en conservant un certain recul sur ce que vous seriez susceptibles de voir au sein de cette section.

Enfin, réseau social oblige, il est vrai que certains membres (même si rares) peuvent profiter de cet espace relativement ouvert donc afin d’assurer la promotion de leurs contenus personnels, de divers « cours aux rabais » ou autres manuels miracles aux tarifs attrayants. Un phénomène relativement rare mais néanmoins existant qui, évidemment, ne devra absolument pas retenir votre attention.   

En bref, la dimension sociale inhérente à ce type d’application peut aussi jouer des tours dans la mesure où, tout du moins, vous ne seriez pas suffisamment informés à son sujet.


Lire la suite du dossier
Introduction
Hellotalk : Les points forts dans la forme
Hellotalk : Les points forts dans le fond
Hellotalk : Les points de vigilance
Hellotalk : En bref, mon avis résumé


Tentés par l’aventure Hello Talk ?! Rendez-vous sur la page d’accueil de leur site en cliquant ICI

Et vous alors ?! Utilisez-vous Hello Talk dans votre apprentissage en langues ?! Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article !


Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Focus sur Hello Talk, quelques points de vigilance à avoir ! #Langues #Ressources #Application #Hellotalk #Autodidactes

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s