|Tutorat| Prendre des cours : « Professeurs natifs ou non natifs ? »



Beaucoup d’apprenants se posent la question de la prise potentielle de cours en langues. En cherchant un ou plusieurs professeurs, beaucoup de questions peuvent alors se poser et notamment celle du choix entre professeurs natifs ou non. Alors, l’un est-il meilleur que l’autre ?! On en parle !

.

Note à l’attention des lecteurs : cet article est une mise au propre d’une réponse à vos différentes remarques et interrogations. Il a pour objectif de vous fournir des repères afin de vous accompagner dans vos choix et non pas d’être envisagé comme une règle figée qui servirait à l’appréciation brute de tel ou tel professeur de langues.

Matthieu Rukmal P | Langues d’Ailleurs


« Zoom sur les professeurs natifs »

.

Une maîtrise indéniable de la langue et de ce qu’il y a autour


Dire qu’un professeur natif d’une langue donnée maîtrise grandement sa langue maternelle relève évidemment d’un doux euphémisme. Effectivement, de par son statut de locuteur natif de telle ou telle langue, un professeur natif disposera d’une connaissance indéniable de sa propre langue doublée, bien entendu, d’une connaissance de terrain par rapport à ce même objet. Entendons par là que ce dernier disposera également de connaissances liées à certaines profondeurs de la langue donnée à l’image par exemple de connotations en tout genre, jurons, traits d’humour, argot, proverbes….

On le voit donc, la plus grande force d’un professeur de langue natif résidera surtout dans le côté potentiellement très authentiques de ses propres connaissances linguistiques. Nul doute que cela constituera une vraie mine d’or concernant le développement d’un niveau de langues et l’utilisation, par la suite, de ce dernier en situation réelle. En effet, prendre des cours avec un professeur natif sera l’occasion de se rapprocher clairement d’une langue certainement plus chargée sur le plan culturel par exemple ; voire même moins « détonante » pour ce qu’il en ira, par la suite, de vos échanges avec des locuteurs natifs (non-professeurs donc).  
Par ailleurs, la formation à l’enseignement impliquera également une certaine réflexion quant à la transmission des informations ainsi qu’à l’établissement d’une progression au sens pédagogique qui, bien souvent, vous permettra de bénéficier d’un certain cadre et d’une certaine trame pour l’évolution de votre niveau de langues. Une progression allant même jusqu’à inclure des choix de ressources plus ou moins spécifiques et qui, certaines fois, ne seront d’ailleurs que très peu connues du grand public.

Par ailleurs et en proportion, il est clair que les professeurs natifs avec de l’expérience auront aussi souvent une certaine connaissance des difficultés récurrentes de apprenants étrangers vis-à-vis de leurs propres langues. On pensera notamment à la phonologie où il est clair que de disposer de l’oreille d’un natif dès le début de l’apprentissage permettra bien souvent d’appréhender (avec retours) certains sons plus complexes, peu familiers, de manière plus aisée ; et ce faisant, de partir sur de bonnes habitudes dès le début. L’oreille rodée d’un natif vous permettra dès le début de corriger pas mal de fautes de prononciation, plus ou moins grossières, participant de facto au développement d’une langue plus authentique ;  esthétiquement parlant tout du moins.

En bref, les professeurs natifs, de par leurs connaissances/expériences, sont clairement à envisager si vous souhaitez développer plus rapidement un niveau de langue plus « authentique » et « esthétique« .

.

« Zoom sur les professeurs non-natifs »

L’expérience de l’apprentissage, ce n’est pas négligeable


Par définition, un professeur non-natif fera partie de ces nombreuses personnes qui seront finalement elles-mêmes parvenues à apprendre et appréhender la langue que vous visez actuellement. De ce fait, et même si un professeur non-natif ne disposera pas forcément de cette connaissance intuitive de la langue visée, il est clair que ce dernier bénéficiera en revanche d’une expérience réelle concernant l’apprentissage de telle ou telle langue. Dès lors, de nombreuses difficultés liées, souvent, aux spécificités de l’apprentissage d’une langue particulière seront véritablement connues par lui. Plus que connues/sues, vécues et dépassées à dire vrai.

Autant se le dire, la grande force des professeurs non natifs résidera principalement dans le fait de disposer de liens directs avec le fait même d’apprendre telle langue. Autant sur le plan de la langue visée que sur celui de la langue de référence servant à l’apprentissage, d’ailleurs. Aussi, la progression élaborée et portée par tel ou tel professeur non natif résultera, pédagogiquement parlant, de véritables réflexions quant à l’importance de tel ou tel aspect fonction, notamment, de votre niveau de langue actuel. La capacité d’élaborer un accompagnement se basant sur les réalités vécues d’(ex)apprenants de cette langue permettra bien souvent d’avoir une progression plus claire, flexible et adaptée à la réalité d’un apprenant en langues.

En outre, l’expérience d’avoir de soi-même appris cette langue spécifique se reportera aussi sur les questions d’outils et de supports spécifiques. Effectivement, la réalité d’utilisation de tel ou tel support permettra bien souvent aux professeurs non natifs d’en mesurer l’efficacité ainsi que les limites éventuelles ; ceci impliquant donc une meilleure utilisation générale de telle ou telle ressource pour ce qu’il en va de votre apprentissage personnel.  

En bref, un professeur non natif bénéficiera d’une véritable connaissance intuitive de l’apprentissage spécifique de telle ou telle langue. Ceci favorisant la mise en perspective des différentes informations nécessaires à votre progression.

.

« Professeurs non-natifs ou natifs, qui choisir ? »

.

Un choix lié autant à votre projet qu’à votre niveau actuel


Comme vous l’aurez sûrement deviné, le choix de s’orienter vers un professeur de langue natif ou non natif dépendra en réalité grandement de votre projet linguistique. La connaissance intuitive et chargée culturellement de la langue du côté des professeurs natifs vous permettra certainement de commencer dès le début une forme de peaufinage en se rapprochant peut-être davantage d’une langue déjà plus authentique (esthétisme et prosodie essentiellement). Couplé au fait des nombreuses informations annexes sur le plan linguistique et culturel, il est évident que cela constituera souvent un atout dans le cas de démarrage plutôt express et dans des projets plutôt à court terme. L’idée étant surtout que les résultats seront peut-être plus « convaincants » vis-à-vis de vos potentiels futurs partenaires d’échanges linguistiques notamment.

En revanche, il apparaît que le choix d’un professeur non natif restera majoritairement le plus recommandable tant les outils dont disposera ce dernier s’en trouveront être souvent d’autant plus pertinents qu’ils auront été éprouvés et utilisés réellement par ce dernier. Une progression linguistique peut-être davantage mesurée et adaptée à la réalité des apprenants en langue par rapport à une langue donnée et légitimée par le vécu réel de l’apprentissage. Qui plus est, le fait de pouvoir rester dans une langue maîtrisée (le français pour nous) en toutes circonstances restera une carte à jouer non négligeable du côté des professeurs non natifs ; ceci afin de maximiser la transmission d’informations diverses en usant davantage des parallèles possiblement retrouvables entre les deux langues. Pour des projets sur un temps plus long et ayant des échéances plus flexibles le choix d’un professeur non natif apparait clairement comme davantage cohérent.

Comme à l’accoutumée, on ne cessera de rappeler l’importance de définir un minimum votre projet linguistique. Effectivement, et à l’image du choix de votre ressource principale (autodidacte), le choix de votre accompagnateur dépendra grandement de vos objectifs et de votre démarche tout en se devant d’inclure vos différentes contraintes actuelles et/ou à venir. Bien qu’au bout du compte les questions de feeling resteront indéniablement bien présentes dans ces questions de choix, il va sans dire que pour les niveaux moins avancés s’orienter vers un professeur non natif restera quand même à conseiller davantage.

En bref, il s’agira surtout de bien s’appuyer sur la réalité de votre projet linguistique afin de s’orienter vers la personne la plus susceptible de vous accompagner dans votre démarche d’apprentissage.

Et vous alors ?! Préférez-vous vous orienter vers des professeurs natifs ou non natifs de votre langue visée ? Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article.


Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Au fait, professeurs de langues natifs ou non natifs ?! #langues #autodidacte #progression #remarques #Tutorat #Cours

Bon apprentissage à vous,

Matthieu – Rukmal – P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s