|Organisation| Focus technique « l’Auto-dictée et les scripts »


Un nombre incalculable de techniques existe afin d’apprendre, consolider ou peaufiner son niveau de langues. En autodidacte, ce constat est certainement encore plus vrai. Aujourd’hui on se penche donc sur deux techniques spécifiques et notamment pour les niveaux intermédiaires. Alors, scripts et auto-dictée quels intérêts?! On en parle !


« L’auto-dictée, focus sur le principe »

.

Une technique très facilement utilisable


L’auto-dictée est une technique souvent affichée par les uns ou par les autres afin d’améliorer nettement sa compréhension orale/écrite en langues étrangères. Cette dernière consistera à se saisir d’un matériel audio donné afin d’en écrire la retranscription ; ceci sera réalisé à l’écrit bien entendu. Contrairement à la dictée classique, l’auto-dictée sera bien réalisée par l’apprenant lui-même sans l’intervention d’un tiers énonciateur donc.

Si l’auto-dictée dispose de nombreuses vertus c’est bien par ce qu’elle implique un exercice beaucoup moins permissif sur le plan de la compréhension orale/écrite ; ceci engendrant donc des améliorations assez fines vis-à-vis de ces mêmes aptitudes. Effectivement, qui dit (auto)dictée dit retranscription du moindre phonème, du moindre accord, de la moindre variation plus ou moins subtile qui serait présente au sein de l’information audio donnée. On le voit donc, cette technique permettra autant d’affiner son oreille que de faire le point sur cette dernière. Il s’agit donc, finalement, autant d’un exercice que d’un moyen assez fiable de mesurer/apprécier ses capacités en compréhension orale réelle notamment; ceci pouvant donc aussi participer positivement à votre sentiment de progression.

L’auto-dictée est une technique assez facile à mettre en place en tant que telle car elle nécessite rien de plus que la présence d’un audio donné et de sa retranscription écrite en parallèle. Dès lors, il est tout à fait possible d’utiliser ce genre de technique avec la majorité des supports pédagogiques existants puisque ces derniers comporteront presque toujours les deux. À titre d’exemple, il est tout à fait possible d’écouter le dialogue audio d’une leçon Assimil en essayant de le retranscrire à l’écrit puis, par la suite, d’aller comparer votre écrit avec le dialogue rédigé dans le livre B2. Cette dernière étape vous permettra bien sûr de mettre en lumière concrètement les éléments de langues entendus réellement et ceux qui ne le seraient pas ; tout en vous permettant d’améliorer au passage un peu votre production écrite.  

En bref, l’auto-dictée est une technique qui, techniquement parlant justement, restera facilement utilisable car combinable avec un très large éventail de méthodes et supports pédagogiques.

.

« L’auto-dictée, les points de vigilances »

.

Une technique finalement assez complexe?


De par la facilité d’utilisation d’une telle technique, on ne sera donc pas surpris de la voir être arborée en masse et notamment au sein des contenus à destination des apprenants autodidactes en langues. Toutefois, il s’agira de rester assez prudent avec ce genre de techniques car elle pourra, si mal employée, s’avérer assez contre-productive finalement…

Effectivement, et outre l’absolue nécessité de disposer d’une retranscription officielle afin de pouvoir comparer les deux écrits, on notera que cette technique nécessitera évidemment certaines aptitudes de l’écrit (ou l’utilisation d’un « code scriptural » personnel). Or, développer son écrit n’étant pas forcément liés aux objectifs poursuivis par les uns ou par les autres, il s’agira pour vous de mesurer si elle peut trouver une place dans votre organisation quotidienne.
Par ailleurs, il s’agira d’être conscient du fait que cette technique pourra avoir un effet assez brutal tant elle mettra en lumière, avec une certaine force qui plus est, autant vos réussites que vos échecs dans l’instant T. C’est bien pourquoi il s’agira d’une technique qui, de notre point de vue, sera surtout à utiliser par des apprenants au niveau intermédiaires ou bien dans le cas où vous souhaiteriez vraiment maximiser votre compréhension en première instance.

Enfin, il s’agira également de considérer que ce type de techniques restera particulièrement chronophage et donc ne pourra que très difficilement trouver une place pour des contextes d’apprentissage soumis à un volume horaire assez réduit. En effet, écouter et réécouter un audio, écrire puis comparer les deux écrits demandera, au minimum, trois fois plus de temps pour des résultats immédiats très discutables. En somme, il s’agira finalement beaucoup plus d’appréhender cette technique comme relevant du peaufinage ou bien d’un outil d’évaluation très intéressants mais pour certains types d’apprenants seulement (non débutants et non projet uniquement tourné sur l’oral…).

En bref, l’auto-dictée n’est pas forcément une bonne technique pour vous. C’est véritablement à vous qu’il incombera d’en mesurer les bénéfices que vous pourriez éventuellement en tirer ; et ce, notamment fonction de la difficulté inhérente à la nature de l’exercice et de votre contexte d’apprentissage global.

.

.

« Les scripts, focus sur le principe »

.

Un principe large, très large, vraiment très large !


Parallèlement aux techniques de l’auto-dictée, existent également les techniques de scriptage. Contrairement à l’auto-dictée, le principe des scripts consistera à réaliser la retranscription écrite d’un matériel sonore donné mais au sens très large de ce dernier. Effectivement, et dans l’absolu, il est tout à fait possible de scripter absolument n’importe quel type de matériel audio (podcast, vidéos, reportage, chansons…). Néanmoins, et contrairement à l’auto-dictée, le script touchant tout et n’importe quoi, il n’y aura que peu de chances que vous disposiez d’une retranscription préexistante et qui serait susceptible par la même occasion de vous servir de corrigé/comparatif…

De par cette absence de corrections directes, le principe du script est donc davantage à utiliser pour les vertus d’auto-évaluation qu’il implique. Scripter un matériel audio de votre choix, permettra clairement de mettre en avant tous les petits écueils de compréhension orale, impliquant autant du grammatical/syntaxique(…) que de la phonétique d’ailleurs. Par ailleurs, et contrairement à l’autodictée, le script implique également de devoir gérer soi-même la ponctuation de la retranscription ; un phénomène qui sera également très révélateur afin de constater si vous parvenez à articuler le sens réel de plusieurs propos donnés. On ne va pas s’en cacher, certaines fois, on a clairement quelques surprises rien qu’à ce niveau-là.

Enfin, on observe surtout que le script nécessitera de bonnes capacités à discriminer à l’oral les éléments de la langue donnés et donc de les donner à exister réellement pour vous. Entendons par là, même ceux que vous ne comprendrez pas en termes de sens. Ce faisant, les scripts permettront également de fournir un certain nombre de pistes sérieuses, beaucoup de matière, vis-à-vis des éléments de langues à retravailler/acquérir/peaufiner par la suite. On se rend compte que si les scripts peuvent s’avérer aussi redoutables, c’est bien parce que ces derniers sont autant des outils d’évaluation que des pistes réelles en termes de progression. Qui plus est, ces derniers auront également le mérite de vous donner à voir, progressivement mais concrètement, vos avancées réelles en compréhension notamment. Un sacré outil n’est-ce pas ?!

En bref, avec de bonnes capacités de discriminations à l’oral, les scripts peuvent constituer un très bon outil d’auto-évaluation tout en vous fournissant des pistes réelles pour la poursuite de votre travail et de votre amélioration en langues.

.

« Les scripts, les points de vigilance »

.

Un outil beaucoup plus qu’une technique !


D’une manière générale, toutes les limites liées à l’auto-dictée se retrouvent également pour ce qu’il en va des scripts. Toutefois, il conviendrait de préciser que ces mêmes limites seront finalement exacerbées dans le cas des scripts ; et à commencer par l’énorme besoin en temps qu’implique l’utilisation d’une telle technique.

Autant se le dire, la technique du script n’est clairement pas une technique faite pour l’apprentissage  et l’acquisition en tant que tels. Bien au contraire, le fait de ne disposer d’aucun corrigé possible rendra le principe du script pratiquement inefficace du point de vue de l’acquisition brute. De la même manière, les éventuelles difficultés rencontrées lors du scriptage seront, de par cette même absence de corrigé, clairement plus complexes à appréhender ; et nécessitent donc de disposer vraiment (et notamment) de meilleures capacités de discriminations orales que dans l’auto-dictée. Sans cela, il vous sera pratiquement impossible de vous appuyer efficacement sur les informations/manquements mis en avant par le script en question afin de poursuivre votre apprentissage.

À ce titre, l’utilisation des scripts dans l’apprentissage n’est pas à recommander pour des débutants et, pour les autres, nécessitera de disposer autant de certaines capacités techniques que d’aptitudes à conserver un certain recul vis-à-vis des difficultés de l’instant T. Effectivement, les scripts sont finalement très proches d‘un pur moment de compréhension au sens où il n’y aurait finalement que vous, la source à comprendre ainsi que votre niveau de langues actuel. Soyez donc particulièrement vigilants et bienveillants envers vous-même si vous comptez utiliser ce type de techniques. Toutefois, et si vous pouvez le faire, il est évident que les scripts vous permettront de faire un sacré bon en avant pour ce qui touche à la compréhension orale essentiellement.

En bref, les scripts sont davantage à appréhender comme des outils au service de l’apprentissage/progression et non pas comme une technique générale qu’il conviendrait d’appliquer de manière brute et donc (trop) brutale.

Et vous alors ?! Utilisez-vous ce genre de techniques dans votre apprentissage ?! Dîtes-nous tout dans les commentaires de cet article !


Si cet article vous a intéressé, merci de nous suivre, aimer et partager afin que d’autres puissent en bénéficier

Auto-dictée et scripts deux techniques efficaces mais… ! #langues #techniques #organisation #compréhension #autodidacte

Bon apprentissage à vous,

Matthieu Rukmal P | Langues d’Ailleurs |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s